Plein ecran

Robert Ménard : « J’ai appris mon éviction de RTL dans la presse, c’est du délit d’opinion » (rediff)

Mai
2012

Addendum 10/06/11 : Ménard chez Brunet (RMC) face à un représentant de la CGT SNJ Audiovisuel

Image de prévisualisation YouTube

- Ménard chez Morandini (avec Wermuz)

- 10/06/11Viré de la radio en raison de propos jugés inacceptables, le polémiste accuse les dirigeants de la station de lâcheté.
- Dans quel état d’esprit êtes-vous aujourd’hui ?

Robert Ménard – Je suis d’abord étonné par le peu de courage de gens qui ne vous disent jamais les choses en face. J’ai encore vu Jacques Esnous, le directeur de la rédaction de RTL mardi. Il m’a effectivement dit qu’en raison des problèmes d’audiences de RTL le week-end (où Robert Ménard intervient pendant les matinales, NDLR), ils allaient changer tous les chroniqueurs. Je peux très bien le comprendre. Mais il m’a redit que sur le fond, ce que je disais avait sa place sur l’antenne, notamment dans On refait le monde. Qu’il était ouvert à tout et que l’émission était un lieu de liberté d’expression. Deux jours après, ils font une déclaration pour dire qu’en raison de mes prises de position, je n’ai plus de place sur l’antenne ! C’est du délit d’opinion. Est-ce qu’un seul de mes propos a jamais fait l’objet d’une poursuite ? Non. [...]

Télé 2 semaines

______________________________________

9/06/11 – RTL ne devrait pas renouveler à la rentrée la collaboration de l’ancien dirigeant de Reporters sans frontières, Robert Ménard. L’intéressé perdrait l’ensemble de ses collaborations au sein de cette antenne, notamment sa chronique du week-end. (…)

l’Express

(Merci à Amstramgram)