Nice : 72 migrants interpellés à l’aube dans un foyer

150 agents des forces de l’ordre ont interpellé tôt ce mardi 72 migrants, la plupart tunisiens, dans un foyer de Nice-ouest.

Debout, wake up ! Allez monsieur, vos papiers. Documents italiens ?

Réveil brutal, ce mardi à l’aube, pour les migrants qui avaient trouvé refuge au foyer Adoma (ex-Sonacotra) de Nice-ouest. Entre 6h et 7h, 167 policiers, gendarmes, douaniers se sont déployés sur le site de la route de Grenoble, dans le cadre d’une vaste opération de contrôles.

Objectif officiel : remédier à « une situation de sur-occupation », et empêcher que ne « se crée une zone de non-droit », dixit le préfet des Alpes-Maritimes, Francis Lamy.

72 jeunes hommes*, des Tunisiens pour la plupart, ont été interpellés au saut du lit – ou plutôt, de leur abri de fortune. Certains dans les parties communes du foyer, d’autres à l’extérieur. Manifestement résignés, ils se sont laissés interpeller sans opposer de résistance.Le préfet: « Il y aura d’autres opérations ». A l’issue d’un examen « au cas par cas », les étrangers en situation irrégulière devaient être reconduits à la frontière. 23 seront reconduits en Italie dès ce mardi, a indiqué plus tard la préfecture. D’autres seront placés en centre de rétention administratif. Francis Lamy a précisé avoir agi « à la demande du propriétaire » du site, et après avoir averti le procureur de la République de Nice.

Force doit rester à la loi. L’objectif a été atteint. », a ajouté le préfet. [...]

Nice Matin

(merci à Goupil)

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (7)