Plein ecran

Football français : les dirigeants veulent moins de Noirs et d’Arabes selon Mediapart

Mai
2011

Addendum du 4/05/2011 :

Celui qui était considéré comme « la taupe » dans cette histoire leur a facilité la tâche puisqu’il s’est dénoncé.

Comme l’a révélé hier soir leparisien.fr, il s’agit de Mohammed Belkacemi. Conseiller technique national pour le football dans les quartiers, il faisait partie des dix-huit participants à la réunion […]

Mohammed Belkacemi, fait chevalier de l’ordre national du mérite en octobre 2009, est un homme très attaché au football diversifié et à l’intégration des jeunes de quartiers.

En attendant, la FFF devrait s’en séparer pour «manque de loyauté» selon un haut dirigeant de l’institution.

Le Parisien

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xb9od4_mohamed-belkacemi-chevalier_sport[/dailymotion]

Addendum du 1/05/2011 :

L’élite du football français gagnerait à former des joueurs plus intelligents (des blancs) que de simples jeunes gens doués mais dont la progression et l’intégration au système de jeu français seraient plus difficiles (les autres)

(…) les gamins qui en parallèle du football poursuivent une scolarité « normale », ou montrent d’autres dispositions que cette basique envie de faire du football leur quotidien ont également souvent des parents qui s’inquiètent pour leur avenir. Et quel que soit le niveau de leur gosse, il le retire le plus souvent de ce qu’ils considèrent rapidement aujourd’hui comme un ghetto ne favorisant aucunement la mixité, l’échange.

Le Monde

Addendum du 30/04/2011 :

L’extrême-droite serait-elle à la tête de l’équipe de France ? »
Patrick Lozès (CRAN)

– «Si j’ai heurté certaines sensibilités, je m’en excuse», vient de déclarer Laurent Blanc dans un communiqué mis en ligne sur le site de la Fédération Française de football (FFF). […] Le Parisien

On a mis en place des structures nationales qui servent aux autres. »
Eric Mombaerts, sélectionneur de l’équipe de France Espoirs, L’Equipe

– Le DTN François Blaquart suspendu de ses fonctions. Libération

– La retranscription des propos de Laurent Blanc et des autres dirigeants de la DTN a été publiée : Football.fr

Laurent Blanc : Et ça n’a aucune connotation raciste ou quoi que ce soit. Quand les gens portent les maillots de l’équipe nationale des 16 ans, 17 ans, 18 ans, 19 ans, 20 ans, Espoirs, et qu’après ils vont aller jouer dans des équipes nord-africaines ou africaines, ça me dérange énormément. Ça, il faut quand même le limiter. […]

Francis Smerecki: J’entends bien, mais si on enlève tous ces gens-là ? ! Si le mec a envie d’être international, c’est quand même normal qu’il aille vers un pays où il va pouvoir jouer. Je pense que c’est humain quand même. T’as été joueur de très haut niveau, Laurent. Si tu n’avais pas pu jouer en équipe de France…

Laurent Blanc: J’aurais pas demandé à jouer ailleurs. C’est aussi simple que ça.

Addendum du 29/04/2011 :

Les informations divulguées par Mediapart indiquant que la FFF aurait décidé d’établir des quotas discriminatoires pour les jeunes de 12 ans produisent un véritable séisme dans le monde du football français. Un journaliste de Mediapart présent sur le plateau d’i>TELE a indiqué que Blanc et Duchaussoy ont appelé jeudi soir pour indiquer qu’un dialogue serait préférable à la publication des preuves. Le journaliste est resté lui-même étonné de cette initiative qui, selon lui, prouve bien que les informations sont vraies. Mediapart publiera la suite samedi dans la soirée. Football.fr

Rokhaya Diallo (i>Télé)

En 98, ça ne gênait personne de voir que l’équipe était majoritairement black, blanc et beur » (sic)


(Equipe de France Espoirs)

Thuram « abasourdi » :
« J’ai cru à une blague », explique-t-il. « Mais lorsqu’un ami m’a envoyé l’article, je me suis vraiment posé des questions car ce site a une réputation sérieuse. J’ai essayé de joindre le président de la Fédération pour qu’il m’explique. Je suis tellement abasourdi que je ne sais quoi répondre. C’est tout un monde qui s’écroule. Mais je ne veux pas être dans l’emotion pour reagir. J’attends d’avoir plus d’elements. C’est pourquoi, je souhaite m’entretenir avec les gens de Mediapart. Si cette histoire s’avère vraie, elle ne doit pas s’arrêter. »
Le Figaro.fr

BFMTV JT – 28.04.2011

André Merelle a déjà entendu parler de « quotas discriminatoires ».

Mais aussi à écouter :

Fabrice Arfi, journaliste à Mediapart, auteur de l’enquête – 28.04.2011


Christophe Hondelatte – 28.04.2011
Ecoutez le débat de « On refait le monde » sur les révélations de Mediapart

Pape Diouf, ancien président de l’OM : « Vraie ou pas, cette enquête illustre une réalité du foobtall français » – 28.04.2011

Claude Dussault, ancien directeur de l’INF Clairefontaine – 28.04.2011

Patrick Rampillon, directeur du centre de formation de Rennes : « Je tombe de haut. L’intelligence et la technique n’a pas de couleurs »

Philippe Tournon, attaché de presse de Laurent Blanc : « Un démenti de la plus extrême vigueur »

RTL

28/04/2011 :

Addendum : « Laurent Blanc récuse ces propos ineptes et contraires à sa philosophie », a indiqué dans la soirée Philippe Tournon, chef de presse de l’équipe de France. « Laurent Blanc est outré qu’on puisse le mettre en cause de la sorte, toute discrimination étant insupportable à ses yeux, il répète que jamais il ne cautionnerait cela », a-t-il ajouté. […] Le Figaro

__________________________________

Plusieurs dirigeants de la Direction technique nationale de la Fédération française de football, dont le sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, ont approuvé dans le plus grand secret, fin 2010, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation et les écoles de foot du pays. Objectif : limiter le nombre de joueurs français de type africains et nord-africains.

L’objectif avoué au sein de la DTN, mais inavouable au grand public, est de limiter, en les triant dès l’âge de 12-13 ans, le nombre de joueurs français de type africains et nord-africains. Une authentique ségrégation appliquée au football.

D’après des sources internes à la FFF, scandalisées par le procédé, des consignes ont été données en ce sens ces dernières semaines à différents responsables de centres de formation, notamment l’Institut national français (INF), à Clairefontaine (Yvelines), où a été formée depuis 1988 une partie de l’élite du foot français – Thierry Henry, Nicolas Anelka, William Gallas…

François Blaquart, le nouveau patron de la Direction technique nationale, c’est-à-dire l’un des hommes les plus influents du sport n°1 en France, et d’autres dirigeants de la DTN ont proposé à plusieurs reprises lors de réunions officielles la planification d’une discrimination concernant les jeunes joueurs prometteurs et obtenu gain de cause, selon plusieurs participants.

Le chiffre de 30% a même été avancé, le 18 janvier 2011, par le directeur technique lors d’une réunion de la DTN. «Mais il ne faut pas que cela soit dit», a bien pris soin de préciser M. Blaquart, d’après des propos rapportés à Mediapart.

Médiapart via Le Post et RMC

{democracy:106}

Commentaires

X