Plein ecran

Grandes écoles : il n’y aura pas de concours spécial pour les juifs pratiquants (+ Ménard sur RTL)

Avr
2011

Intervention de l’Elysée : Robert Ménard dénonce un 2 poids-2 mesures

A partir de 23′

_____________________________________________

Les responsables des concours des grandes écoles Mines-Pont et Centrale-Supelec ont contesté mercredi les informations du site Mediapart selon lesquelles l’Elysée aurait fait pression sur eux pour aménager des épreuves prévues pendant la Pâque juive.

« Il n’y a pas de session spéciale ou quoi que ce soit d’organisé pour des étudiants juifs », a affirmé à l’AFP Richard Melis, responsable du concours Mines-Pont. « Nous n’avons pas d’aménagement pour raison personnelle ou religieuse », a également dit Jean-Philippe Rey, secrétaire du jury du concours de Centrale-Supelec. Tous deux contestent donc les accusations du site Mediapart qui affirmait mardi avoir eu connaissance d’un « projet préparé à l’instigation de l’Elysée, visant à organiser deux séances secrètes de nuit, réservées à quelques étudiants juifs voulant passer les concours d’admission aux grandes écoles d’ingénieurs », pour leur permettre de respecter l’interdiction de travailler les jours de la Pâque juive (du 18 au 26 avril). […]

TF1

____________________________________

Le grand rabbin de France Gilles Bernheim et le président du consistoire central Joël Mergui ont dénoncé ce jeudi un «procès en laïcité instruit» à propos d’une demande d’aménagement d’épreuves de concours à certaines grandes écoles d’ingénieur pendant la Pâque juive.

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier, avait assuré auparavant que «le confinement» au moment de Pessah (la Pâque juive) de quelques étudiants juifs «ne mettait pas en cause les principes de laïcité républicaine».

20 minutes

Mantes-la-Jolie (78) : une femme disant avoir le Sida mord un policier
Banlieues : facteurs et agents EDF persona non grata

Commentaires

Accueil
Menu