Plein ecran

Toulouse : un « néo-toulousain » rwandais arrêté extradé pour génocide

Avr
2011

L’homme recherché par les autorités rwandaises après la diffusion d’un mandat d’arrêt international et interpellé dernièrement, habitait le quartier de la Reynerie, à Toulouse. Cet homme âgé de 59 ans, Tite Barahirwa est soupçonné de génocide commis en 1994, au Rwanda, contre la communauté Tutsis. A Toulouse, ce suspect avait trouvé un emploi d’homme de ménages et effectuait des petits travaux d’appoint.

Le 16 mars, au matin, les hommes de la brigade de recherches et d’intervention de la PJ ont interpellé ce « néo-toulousain » d’origine rwandaise qui a été écroué en attendant son extradition. Tite Barahirwa, de son vrai nom, Tito Barahira, était l’ancien maire de Kabarondo et directeur local d’Electrogaz, selon sa fiche Interpol,[...]

L’homme est poursuivi par le Rwanda pour « complicité de génocide », « incitation au génocide » et « crimes contre l’humanité. [...]

La Dépêche