Plein ecran

(02.10.2009)

Oct
2009

  • Nouvelle hausse du chômage dans la zone euro en août

Le taux de chômage dans la zone euro a encore augmenté en août pour atteindre 9,6%, son plus haut niveau depuis mars 1999, montrent les statistiques officielles. C’est un niveau conforme à ce qu’attendaient les économistes. Le taux de chômage du mois de juillet a été confirmé à 9,5%. Le chômage dans l’ensemble de l’Union européenne a atteint parallèlement un plus haut depuis mars 2004, à 9,1%, après 9,0% en juillet. Pour la France, Eurostat fait état d’un taux de chômage de 9,9% en août contre 9,7% le mois précédent. Au sein de l’Union, c’est en Espagne que le taux de chômage est le plus élevé, à 18,9%, devant la Lettonie (18,3%).
Reuters

  • Les Américains super-riches s’appauvrissent

Les 400 plus grandes fortunes des Etats-Unis ont perdu 300 milliards de dollars (205 milliards d’euros) au cours des 12 derniers mois, pour passer de 1.570 milliards à 1.270 milliards de dollars, selon le classement Forbes, un instantané au 10 septembre 2009. Warren Buffet, la seconde fortune américaine, a perdu 10 milliards de dollars à cause de la chute des actions de Berkshire Hathaway, qui ont perdu 20 % de leur valeur en 12 mois. Il pèse maintenant 40 milliards de dollars. Le numéro un, Bill Gates, co-fondateur de Microsoft, a perdu 7 milliards de dollars (4,8 milliards d’euros) en 12 mois. Les dix plus grandes fortunes américaines ont perdu au total 39,2 milliards de dollars au cours des 12 derniers mois, c’est-à-dire 14 % de leur valeur. Le Figaro

  • Le PIB britannique a reculé de 0,6% au deuxième trimestre

La contraction de l’économie britannique a finalement été légèrement moindre qu’estimé précédemment au deuxième trimestre, grâce à une amélioration plus nette que prévu de l’activité dans le secteur de la construction, montrent les chiffres définitifs publiés ce mardi par l’Office national de la statistique (ONS). Le produit intérieur brut (PIB) a reculé de 0,6% d’un trimestre sur l’autre, contre un recul de 0,7% dans la précédente estimation. En rythme annuel, la contraction du PIB est confirmée à 5,5%, ce qui constitue une baisse d’activité sans précédent au Royaume-Uni. La contraction du PIB au premier trimestre a aussi été révisée. Elle a finalement été de 2,5% contre 2,4% annoncé précédemment, en raison d’une dégradation plus forte qu’estimé dans le secteur des services. La Tribune

  • Contraction de 0,7% de l’économie américaine au 2e trimestre

La légère baisse du PIB sur la période avril-juin fait suite à la chute de 6,4% en rythme annuel enregistrée au premier trimestre de cette année, la pire dégringolade depuis près de 30 ans aux Etats-Unis. Au quatrième trimestre de 2008, l’économie américaine se contractait de 5,4%. Le chiffre publié mercredi est à comparer au taux de 1,1% anticipé par les économistes. Cette estimation finale du PIB du deuxième trimestre a été rendue public le dernier jour du troisième trimestre, qui devrait être, selon les analystes, celui d’un rebond de l’économie américaine. Le recul du PIB entre avril et juin marquait le quatrième trimestre consécutif de baisse, une première dans les statistiques économiques américaines qui remontent à 1947. Associated Press (via Yahoo)

X