Plein ecran

Décès de l’écrivain Jean Lartéguy

Fév
2011

Le journaliste et écrivain Jean Lartéguy est décédé aujourd’hui à l’âge de 90 ans à l’Institution nationale des Invalides (INI) à Paris où il résidait depuis plus de cinq ans, a annoncé l’INI à l’AFP. Ecrivain à succès et auteur d’une cinquantaine d’ouvrages, notamment sur les conflits d’Indochine, de Corée et d’Algérie, Jean Lartéguy est décédé vers 13H00,a-t-on précisé de même source.

Il avait été admis à l’Institution nationale des Invalides en juin 2005. De son vrai nom Lucien Osty, il était né à Maisons-Alfort (Val-de-Marne) le 5 septembre 1920 mais avait grandi à Aumont-Aubrac (Lozère). Il s’était engagé en 1939 et avait rejoint en 1942 les Forces françaises libres. Après une licence en lettres, il devient correspondant de guerre en Corée et en Indochine et grand reporter à Paris-Presse puis à Paris Match. En 1955, il obtient le prix Albert Londres pour des articles sur la guerre d’Indochine.A partir de 1959, paraissent une série de livres qui allaient lui faire connaître le succès comme « Les centurions » (adapté au cinéma avec Anthony Quinn et Alain Delon), « Les mercenaires » (700.000 exemplaires vendus), « Les prétoriens » ou « Mourir pour Jérusalem ». Son dernier ouvrage « Traquenard » était paru en 1996. Jean Lartéguy était chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 39-45 et des TOE avec quatre citations.

Le Figaro

Ibiza : un homme "d'origine marocaine" poignarde entre 10 et 12 passants
Eric Zemmour invité par l'UMP à un débat : "Ce n'est pas une provocation"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu