Perpignan : La CRS 58 envoyée à la frontière italienne face à l’afflux de tunisiens

La surveillance de la frontière franco-italienne a été renforcée pour faire face à l’éventuelle arrivée en France de réfugiés tunisiens venus d’Italie. Une partie des 5.500 migrants clandestins de l’île italienne de Lampedusa ont été en effet transférés dans des centres d’accueil de la péninsule et ne cachent pas avoir pour objectif de venir en France, notamment par Menton, près de Nice.

La CRS 58 de Perpignan a été envoyée près de Menton pour renforcer la CRS 57 de Carcassonne déjà sur place, a précisé une source syndicale au sein de la police. « Ils ont été transférés dans des centres d’accueil en Italie, pour des raison sanitaires, et maintenant ils sortent au fur et à mesure. Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, a dit craindre devant des responsables de la majorité que de nombreux prisonniers tunisiens en fuite ne se dissimulent parmi ces migrants.

L’indépendant

(Merci à sam le pirate)

Commentaires (0)