Plein ecran

Kamini : « La bagarre »

Jan
2011

Voici le nouveau clip de Kamini « La bagarre », issu de son deuxième album « Extraterrien ».

Paroles de la chanson :

-Eh, pourquoi tu m’regardes ?
-Non, c’est toi qui m’regarde.
-Quoi, c’est moi qui te r’garde ?
-Mm, c’est toi qui m’regardes.
-Non, c’est toi qui m’regarde !
-Quoi, c’est moi qui te r’garde ?
-Ouais, c’est toi qui m’regardes !
-Non, c’est toi qui m’regardes.
-Quoi quoi quoi qu’est-ce qu’y a ?
-Quoi ! c’est toi qu’est-ce qu’y a ?
-Quoi ? c’est moi qu’est-ce qu’y a ?!
-Ouais c’est toi qu’est-ce qu’y a !
-Quoi quoi quoi tu me dis quoi ?
-Quoi ! c’est toi qui me dis quoi !
-Quoi ? c’est moi qui te dis quoi ? quoi quoi quoi quoi quoi quoi !

Refrain :

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… Bagarre ?!

Ils sont très nombreux, très peu courageux.
Ils se battent contre tout le monde parfois même entre eux.
Ne jamais les regarder dans les yeux.
Si eux cherchent à te regarder dans les yeux.
Ils s’en prennent aux jeunes, ils sont prennent en vieux.
Peu importe le jour, le temps, l’heure, le lieu.
Ils jaillissent de partout de tous les milieux.
Qu’ils soient blancs, renoi ou qu’ils soient rebeu.
Ils ont des armes blanches ou des armes à feux.
Ils bombent le torse se prennent pour des Dieux.
Quand ils sont tout seul ils sont très peureux.
Sarkozy, pour gagner, s’est servi d’eux.
C’est le genre de personne qu’en a rien à foutre.
Tu les trouves par milliers dans les stades de foot.
Ils aiment les embrouilles, ils aiment les histoires.
Je les nomme « moi j’aime bien La Bagarre ».

Refrain :

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… Bagarre ?!

Méfiez-vous car ils sont partout, tout au tout autour de vous.
Comme les ovnis, ils sont parmi nous.
Ils deviennent fous dès que passe un minou
Ils échangent une pluie de coups dès qu’il y en a un ou deux qui ont bu un coup.

Cette histoire se passe à la campagne dans un bar réputé calme quand tout à coup :

-Quoi, qu’est-ce t’as toi ?
-Viens là !
-Quoi, qu’est-ce qu’il a lui hein ? Quoi !
-T’fais moins le malin hein ?!
-Quoi ? tu me cherches au moins là !
-Tu veux (accent campagnard, dur à suivre) Blaireau oh !
*tumulte de foule*
Blaireau oh !

Refrain :

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… Bagarre ?!

-Merci !
-Bah quoi ?
-Dans le bar, le mec il arrive, il me dit « quoi qu’est-ce t’as ? », je lui dis « quoi reviens », le mec il veut me choper, alors hop j’esquive et *baaah* et les grands yeux, alors il est tout par terre, alors y en a un autre qui arrive mais jéjé il est venu m’aider, jéjé tu vois c’est qui jéjé ?
-Oh qu’est-ce t’as là ?
-Ah, jéjé il est fort jéjé, ouais il est fort en bagarre, faut pas le faire chier hein ..
-Eh, pourquoi tu m’regardes ?
-Non, c’est toi qui m’regarde.
-Quoi, c’est moi qui te r’garde ?
-Mm, c’est toi qui m’regardes.
-Non, c’est toi qui m’regarde !
-Quoi, c’est moi qui te r’garde ?
-Ouais, c’est toi qui m’regardes !
-Non, c’est toi qui m’regardes.
-Quoi quoi quoi qu’est-ce qu’y a ?
-Quoi ! c’est toi qu’est-ce qu’y a ?
-Quoi ? c’est moi qu’est-ce qu’y a ?!
-Ouais c’est toi qu’est-ce qu’y a !
-Quoi quoi quoi tu me dis quoi ?
-Quoi ! c’est toi qui me dis quoi !
-Quoi ? c’est moi qui te dis quoi ? quoi quoi quoi quoi quoi quoi !

Refrain :

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… Bagarre ?!

Ils sont très nombreux, très peu courageux.
Ils se battent contre tout le monde parfois même entre eux.
Ne jamais les regarder dans les yeux.
Si eux cherchent à te regarder dans les yeux.
Ils s’en prennent aux jeunes, ils sont prennent en vieux.
Peu importe le jour, le temps, l’heure, le lieu.
Ils jaillissent de partout de tous les milieux.
Qu’ils soient blancs, renoi ou qu’ils soient rebeu.
Ils ont des armes blanches ou des armes à feux.
Ils bombent le torse se prennent pour des Dieux.
Quand ils sont tout seul ils sont très peureux.
Sarkozy, pour gagner, s’est servi d’eux.
C’est le genre de personne qu’en a rien à foutre.
Tu les trouves par milliers dans les stades de foot.
Ils aiment les embrouilles, ils aiment les histoires.
Je les nomme « moi j’aime bien La Bagarre ».

Refrain :

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… Bagarre ?!

Méfiez-vous car ils sont partout, tout au tout autour de vous.
Comme les ovnis, ils sont parmi nous.
Ils deviennent fous dès que passe un minou
Ils échangent une pluie de coups dès qu’il y en a un ou deux qui ont bu un coup.

Cette histoire se passe à la campagne dans un bar réputé calme quand tout à coup :

-Quoi, qu’est-ce t’as toi ?
-Viens là !
-Quoi, qu’est-ce qu’il a lui hein ? Quoi !
-T’fais moins le malin hein ?!
-Quoi ? tu me cherches au moins là !
-Tu veux (accent campagnard, dur à suivre) Blaireau oh !
*tumulte de foule*
Blaireau oh !

Refrain :

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… La Bagarre ?!

Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’suis fort en bagarre. Moi, j’aime bien La Bagarre. Moi… Bagarre ?!

-Merci !
-Bah quoi ?
-Dans le bar, le mec il arrive, il me dit « quoi qu’est-ce t’as ? », je lui dis « quoi reviens », le mec il veut me choper, alors hop j’esquive et *baaah* et les grands yeux, alors il est tout par terre, alors y en a un autre qui arrive mais jéjé il est venu m’aider, jéjé tu vois c’est qui jéjé ?
-Oh qu’est-ce t’as là ?
-Ah, jéjé il est fort jéjé, ouais il est fort en bagarre, faut pas le faire chier hein ..

(Merci à Spidercochon)

Après avoir servi d'appât au « gang des barbares »... Sorour alias Yalda alias Emma séduit le directeur de la prison
Migennes (Yonne) : 9 véhiculés brulés dont le minibus de la maison de retraite

Commentaires

Accueil
Menu