Plein ecran

Mohamed Lali, «le cœur entre la France et le Maroc»

Jan
2011

Mohammed Lali, chirurgien cardiologue d’origine marocaine, formé en France, naturalisé français, nʼa jamais oublié ses origines. Il sʼest engagé dans un projet au Maroc. Portrait d’un homme qui affirme être chez lui en France, s’est «imprégné» de culture française, mais qui retourne au Maroc parce qu’il s’y sent «chez lui».

Ainsi pour lui, le Maroc offre plus de facilités que la France pour le lancement dʼun projet personnel.

Né à Oujda en 1968, Mohamed Lali arrive en France à lʼâge de 3 ans, dans le cadre du regroupement familial : son père sʼy était installé depuis 1957, nous confie-t-il. Etabli en région parisienne, il y fait toute sa scolarité. Un baccalauréat scientifique lui ouvre les portes de la Faculté de médecine de la Pitié-Salpêtrière (Paris VI), où il va suivre des études de médecine pour se spécialiser en cardiologie. (…)

Ces expériences successives ne font que mieux le préparer pour son grand projet, celui de la clinique France Ville de Casablanca, projet sur lequel il sʼest associé à dʼautres collègues. Il va dʼabord y faire des interventions en alternance avec lʼHôpital Foch de Paris. Par la suite, ses interventions se feront plus ponctuelles en France, et plus régulières au Maroc. Il a cependant gardé des attaches en France, où vit son fils. Si Mohamed a gardé le contact avec son pays dʼorigine, l‘Hexagone n’en est pas moins sa patrie et il sʼy sent parfaitement à lʼaise. Il nous confie dʼailleurs nʼavoir «jamais eu l’impression dʼêtre étranger en France».

La question de son identité nationale ne se posait pas, à tel point qu’il nʼa demandé sa naturalisation que quand il a besoin de ses papiers pour l’inscription à l’université. (….)

Suite sur yabiladi.com

Delarue (MRAP) : "Certains passages du Coran appellent ouvertement à la haine et à la violence contre les athées, les homosexuels, les juifs et les femmes" (MàJ)
Cagnes-sur-Mer : Agression sordide contre une femme

Commentaires

Accueil
Menu