Plein ecran

Kosovo : Des membres de l’UCK ont organisé un trafic d’organes de prisonniers serbes (MàJ)

Déc
2010

Addendum du 18/12/2010 :

L’ancien chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, a déclaré que la mission de l’ONU au Kosovo n’avait pas connaissance du trafic présumé d’organes en Albanie prélevés sur des prisonniers des maquisards kosovars, dénoncé récemment par Dick Marty. « Nous ne savions rien. Si nous l’avions su, nous aurions envoyé des gens pour établir les faits et enquêter ou non », a déclaré M. Kouchner dans une interview à la rédaction des émissions en serbe de la BBC.

(…) « Il y a un malentendu tout au long du rapport. Le crime organisé? Certainement, nous en avions entendu parler. Mais le trafic d’organes? Certainement pas », a déclaré M. Kouchner qui s’exprimait en anglais. « La première fois que nous en avons entendu parler c’est après que Carla del Ponte a quitté (son poste de procureur du TPI). Elle a publié un livre et nous avons été très surpris », a souligné M. Kouchner.

Le Figaro

Addendum du 16/12/2010 :

Le Procureur serbe pour les crimes de guerre, qui mène depuis trois ans sa propre enquête sur un trafic d’organes sur des prisonniers serbes des maquisards kosovars albanais dans les années 1990, a assuré que cette affaire concernait 500 victimes.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=yj0WN977WNw[/youtube]

Sur ces 500 victimes, 400 étaient des Serbes et 100 d’autres non-Albanais du Kosovo, a ajouté le Procureur, Vladimir Vukcevic, lors d’une conférence de presse.
Le Procureur a assuré être « beaucoup plus avancé » dans son enquête sur ce trafic d’organes que Dick Marty, du Conseil de l’Europe, qui a rendu public son rapport sur le sujet mardi soir.


Le Figaro

Bernard Kouchner en compagnie du Premier ministre kosovar, Hashim Thaçi. C’est ce dernier qui dirigeait « la Drenica », groupe accusé d’être à l’origine de ce trafic.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xg5ae3_diplotv-kouchner-recoit-hashim-thaci_news[/dailymotion]

15/12/2010 :

Des membres de l’Armée de libération du Kosovo (UCK), se sont livrés à un trafic d’organes prélevés sur des prisonniers serbes en 1999 et 2000, affirme un rapport Conseil de l’Europe, rédigé par Dick Marty. L’actuel Premier ministre kosovar, Hashim Thaçi a été l’un des responsables de l’UCK, lors de cette période. Parmi les membres de ce réseau criminel, le rapport identifie une figure historique de l’UCK, Shaip Muja. Ce chirurgien de formation est actuellement conseiller politique principal auprès du cabinet du Premier ministre du Kosovo, notamment chargé de la Santé. […]

Le Parisien

Par ailleurs, le rapport de D. Marty est visible sur le site internet du Conseil de l’Europe.

Plats de fêtes
Essonne : les bus ne sont plus assurés contre les vitres cassées

Commentaires

Accueil
Menu
X