Plein ecran

Italie : «Les cathédrales du terrorisme»

Déc
2008


Réponse cinglante du ministre italien Calderoli à l’archevèque de Milan, le cardinal Tettamanzi, qui souhaite la construction de nouvelles mosquées et un «dialogue avec l’islam» :

«Il est désolant de voir Tettamanzi se positionner comme l’un des derniers bastions du catho-communisme. Le communisme, vaincu par l’histoire, retrouve des porte-drapeaux idéologiques parmi les hommes d’église. Le cardinal ne dit pas mot lorsqu’on supprime les crucifix des écoles en Espagne, mais se fait le champion des mosquées».

Le ministre Calderoli, membre de la Ligue du Nord, enfonce le clou :
” Il ne me semble pas que la Bible demande d’accorder protection à ceux qui considèrent toutes les autres religions comme des obstacles à abattre, ou invite à faire bon accueil à des lieux religieux qui sont en réalité des écoles de violence. Nous sommes contre les cathédrales du terrorisme”.

L’ancien président de la République et sénateur  Francesco Cossiga a également répondu par lettre au cardinal-archevêque de Milan. Il lui propose ironiquement de céder quelques jours par semaine la cathédrale de Milan aux musulmans, de donner une aile du Palais épiscopal aux imams et d’y hisser la bannière de l’Islam : «On pourrait même un jour vous conférer le titre de Grand Imam Honoraire d’Italie»

La lettre de Cossiga se terminerait par une ultime provocation :
«Faites donc aussi réciter les prières rituelles par le muezzin en les diffusant par des haut-parleurs installés sur les flèches de la cathédrale».

[Source et traduction : Bivouac-ID]
______________
Concernant le « dialogue avec l’islam », consulter le dossier spécial que nous consacrons au sujet.

Moutons et abattage sauvage
Pays-Bas : «L'intégration est entrée dans une phase de conflits»

Commentaires

X
Accueil
Menu