Plein ecran

18 novembre 1727 : Naissance de Philibert Commerson

Nov
2010

Philibert Commerson, naturaliste et explorateur français, est né le 18 novembre 1727 à Châtillon-lès-Dombes (aujourd’hui Châtillon-sur-Chalaronne, Ain). On lui doit la description de nombreuses espèces d’animaux et de végétaux, dont la célèbre Bougainvillée.

Fils du notaire Georges-Marie Commerson, Philibert se passionne très jeune pour la botanique. Bien que son père le destine à devenir lui-aussi notaire, il préfère partir étudier la médecine à la Faculté de Montpellier où il obtient le grade de docteur.

Au XVIIIème siècle, les savants européens se passionnent pour la botanique, la zoologie et les voyages d’exploration. C’est à cette époque que le suédois Carl von Linné, père de la taxinomie moderne, rédige son Systema naturae, que le comte de Buffon transforme le Jardin du Roi (actuel Jardin des Plantes) en centre de recherche, y faisant planter des arbres de toutes origines, et que différents souverains européens organisent de grands voyages de découvertes autour du monde.

Philibert Commerson, en tant que naturaliste, va prendre part à l’une de ces prestigieuses expéditions : celle menée par Louis Antoine de Bougainville.

Il embarque en 1766 dans la flûte L’Étoile avec sa compagne, Jeanne Barret, qui se fait passer pour son valet, les femmes n’ayant pas le droit d’embarquer. Grâce à ce subterfuge, elle deviendra la première femme de l’Histoire à réaliser le tour du monde ! Au sud du Brésil, Commerson découvre un arbuste épineux aux vives couleurs qu’il nomme Bougainvillée, en l’honneur du capitaine de l’expédition.

Cette dernière franchit ensuite le détroit de Magellan pour remonter vers l’actuelle Indonésie. C’est lors d’une escale à Tahiti, en 1768, que la ruse de Jeanne Barret est découverte. Bougainville la laisse continuer le voyage jusqu’à l’île de France, actuelle île Maurice, où le couple est débarqué. Philibert Commerson y mourra en 1773.

Il laisse à la postérité de nombreux manuscrits et un très important herbier, confié au Muséum d’Histoire Naturelle. Les zoologistes Lacépède et Duméril puiseront abondamment dans son œuvre et dans ses collections. Son nom sera donné à deux animaux (un hibou de l’île Maurice et un cétacé des eaux subantarctiques), à un genre de plantes d’Océanie (Commersonia) ainsi qu’à un cratère de l’île de la Réunion.

Charme et corruption au bureau des permis de conduire
Fête de l'Aïd : Des groupes de jeunes sèment le désordre au centre commercial Lyon Part-Dieu

Commentaires

Accueil
Menu
X