Plein ecran

Abd al Malik : « On est au bord d’une guerre civile »

Nov
2010

A l ‘occasion de la sortie de son quatrième album solo, dans lequel il a «voulu questionner mes racines», le rappeur et slameur Abd al Malik est interviewé par le quotidien gratuit Metro. Extraits.

Vous sentez-vous, encore aujourd’hui, stigmatisé ou caricaturé en tant que musulman en France ?

Pas seulement en tant que musulman. Je me sens caricaturé en tant que Français. La France est riche de sa diversité. Et aujourd’hui, au lieu de travailler à faire du lien, les politiques travaillent surtout à mettre de l’huile sur le feu, à nous opposer les uns aux autres. Je me sens donc caricaturé quand je vois la manière dont sont traités les Français en général. Pas que ceux de cité ou les musulmans, mais aussi ceux des campagnes, les gens du voyage… Je me sens solidaire de la communauté nationale dans son entièreté. Caricaturer les tziganes, c’est caricaturer tous les Français.

La guerre des banlieues aura-t-elle lieu finalement ?

Malheureusement, elle pourrait, oui. Pour moi, on est au bord d’une guerre civile, si on ne prend pas la mesure de ce qui est en train de se passer. Il ne s’agit pas que des cités. Même les gens à Science Po ou dans les campagnes pensent comme ça. En vérité, les politiques sont en train de faire quelque chose qui peut véritablement mal tourner. Mais comme je suis quelqu’un de positif, je dis aussi qu’on est dans une période transitoire dont on peut faire quelque chose de merveilleux. Pour peu que les gens en prennent conscience et s’en donnent les moyens.

Metro

Aïd Al Adha : Comment s'y prendre avec les enfants ?
Grande-Bretagne : un élu du Parti Conservateur appelle à lapider une journaliste musulmane

Commentaires

Accueil
Menu