Plein ecran

Azouz Begag veut des immigrés algériens au Parlement « pour voter des lois favorables à l’Algérie ! »

Nov
2010

Addendum du 11/11/10 :

Le parti de l’In-nocence peine à croire qu’un homme qui fut ministre dans un gouvernement de la République Française ait pu inciter ses compatriotes d’origine algérienne à se faire élire dans le but de se mettre au service d’une puissance étrangère. Il attend donc avec curiosité et impatience les explications, démentis ou excuses de l’ancien ministre.

Le parti de l’In-nocence relève aussi l’amusant contraste entre la bruyante indignation de comédie affichée par la presse française à la suite du dit « dérapage » de Florent Pagny et son silence total devant l’extravagant aveu de M. Begag en Algérie.

Parti de l’In-nocence

9/10/10 :

Le meilleur moyen de servir les intérêts de l’Algérie est de former et soutenir une nouvelle génération d’hommes politiques issus de l’immigration algérienne en France, afin de les propulser à l’Assemblée nationale où ils pourront voter des lois favorables à l’Algérie ! »
Azzouz Begag, interview dans El-Khabar, 31/10/10

Médiarabe.info remarque juste après :

Notons que lors de son séjour algérois, Begag a pris soin d’adopter un discours beaucoup plus modéré dans ses interviews accordées à la presse francophone ! »

(merci à Artichaud)

Les chrétiens blessés d'Irak veulent rester en France
La drogue envahit la vie quotidienne des Français

Commentaires

Accueil
Menu