Quand l’industrie européenne finance les climato-sceptiques US

Oct
2010

Des sénateurs américains ont reçu plus de 306.000 dollars des « plus gros pollueurs européens. » Le Réseau Action Climat tient ces chiffres de la Commission fédérale électorale américaine.

Bayer, BASF, Lafarge, GDF-Suez… Plusieurs grands noms de l’industrie européenne ont financé des sénateurs américains niant les dangers du réchauffement climatique, révèle un rapport publié lundi 25 octobre par le Réseau Action Climat (RAC) d’Europe.

Commentaires sur Fortune