Plein ecran

Le psychologue américain Steven Pinker: «Le statut de victime sert de prétexte à la prise de pouvoir»

01/08

Aux États-Unis, le débat autour de la liberté d’expression s’intensifie. Le psychologue cogniticien Steven Pinker a déjà déploré publiquement ce climat d’intimidation, ce qui lui a valu d’être la cible d’une pétition réclamant sa démission. Avec lui, nous avons parlé de la raison et de ses opposants.

Ces dernières semaines, la liberté d’expression aux États-Unis a fait l’objet de débats particulièrement houleux : que peut-on dire, que ne peut-on pas dire – et qui décide de tout cela ? Dans ce combat culturel, il y a deux camps. Pour certains, la société se caractérise par des structures qui ont été établies par des hommes blancs et hétérosexuels et excluent, de ce fait, tous ceux qui s’écartent de cette norme.

Depuis la mort violente de George Floyd se pose une question qui ne date pas d’hier : que peut faire la société pour favoriser la diversité ? Sur Twitter, des Blancs fustigent leurs propres privilèges, et de nombreux journaux écrivent désormais « black » avec un « B » majuscule.

D’autres pensent que ces efforts d’inclusion risquent de progressivement restreindre la liberté d’expression. L’avènement d’un moralisme orthodoxe a conduit à la démission de plusieurs représentants d’institutions culturelles majeures. […]

Le Soir

Saint-Nazaire : une enfant blessée par une balle perdue lors d'une nouvelle fusillade
Enlèvement à Fougères (35): Pierre* et Dylan* condamnés à un an et 9 mois de prison

Commentaires

Accueil
Menu