Plein ecran

Sortie du livre « Ces maires qui courtisent l’Islam », le 17 octobre 2010

Sep
2010

Alain Juppé dit avoir « d’excellentes relations » avec les « principaux leaders » de la communauté musulmane de Bordeaux.Tareq Oubrou, futur imâm de la Grande Mosquée de Bordeaux est pourtant un laudateur des Frères musulmans pour qui « la frontière est une méprisable hérésie », réclamant la dissolution de la France dans un Califat mondial.

Jean-Claude Gaudin ménage lui toutes les composantes de l’islamisme marseillais, sa mairie allant jusqu’à réaliser les dossiers de presse du mouvement Tabligh.

A Paris, Bertrand Delanoë offre 20 millions d’euros pour un Institut musulman, dont le site officiel Paris.fr nous informe comporter des salles de culte, c’est-à-dire une mosquée.

A Strasbourg, la nouvelle mosquée – financée par les collectivités locales – entretient des liens étroits avec l’islam radical.

Certains élus UMP demandent une loi punissant l’« injure au fondement d’une religion », soit le délit de blasphème prévu par la charia, suite à l’affaire des caricatures de Mahomet. Etc. etc. etc.

Après avoir dressé la longue liste des courtisans de l’islamisme, l’auteur s’interroge sur la capacité de nos démocraties modernes à endiguer les totalitarismes.

Tatamis

Interview de l’auteur :

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xewjbw_dutrizac-interroge-joachim-veliocas_news[/dailymotion]

"Les Inrocks font peau neuve, mais restent blancs !"
Rififi diversitaire chez Villepin

Commentaires

Accueil
Menu