Plein ecran

Schiappa : « Si la maison de votre voisin s’effondre, vous l’accueillez. S’il se met à tabasser votre sœur, vous le virez! C’est du bon sens » (MàJ : une tribune dénonce son « discours fémonationaliste »)

16/07

16/07/20

Nommée ministre déléguée chargée de la citoyenneté, Marlène Schiappa dénonce « les attaques contre l’unité de la République » mais reconnaît qu’elle ne portera pas de nouvelles mesures. Une trentaine de signataires dénoncent dans cette tribune le discours « profondément fémonationaliste » de Marlène Schiappa, la nouvelle ministre déléguée chargée de la citoyenneté.

Craignant l’avènement d’un « pays composé de simili-communautés ne se parlant plus« , elle admet toutefois qu’à deux ans de la prochaine présidentielle, elle se contentera de mettre en application les décisions gouvernementales, sans porter de nouvelles loi ou mesure. […]

Questionnée sur la laïcité, Mme Schiappa répond aussitôt en évoquant les parcours de naturalisation, comme si les étrangers constituaient aujourd’hui la plus grande menace contre la laïcité en France. Comme si les réseaux qui s’organisent aujourd’hui contre le droit à l’avortement, les programmes antisexistes à l’école, le mariage pour tous et la PMA pour toutes, étaient les étrangers et non les identitaires et autres chantres des racines chrétiennes de la France. […]

Mme Schiappa se vante également d’avoir obtenu la double peine pour les étrangers qui ont commis des violences sexistes et sexuelles, afin qu’ils soient expulsés du territoire français, au lieu qu’ils puissent tout simplement purger leur peine. […]

Nous, féministes, dénonçons un gouvernement qui cherche des boucs émissaires et des diversions xénophobes. Nous ne nous inscrirons jamais dans les stratégies d’instrumentalisation de nos luttes, que ce soit au service de politiques impérialistes pour aller soit-disant libérer les femmes dans les pays de « l’axe du mal », ou des politiques répressives et racistes à l’encontre des étrangers. Nous refusons que Mme Schiappa aille sur ce terrain en notre nom. »

Liste des signataires
• Rebecca Amsellem, fondatrice de la Newsletter Les glorieuses
• Pauline Baron, journaliste et militante féministe
• Fatima Benomar, co-fondatrice de l’association Les effronté-es
• Anaïs Bourdet, fondatrice de Paye ta Shnek
• Claire Charlès, secrétaire générale de l’association Les effronté-es
• Elen Debost, écofeministe, conseillère départementale 72
• Laurence De Cock, historienne, enseignante
• Caroline De Haas, membre de #NousToutes
• Lucile Dupuy, militante féministe
• Geneviève Garrigos, conseillère de Paris
• Laura Jovignot, fondatrice du collectif #PasTaPotiche
• Annie Lahmer, conseillère régionale écofeministe
• Mathilde Larrère, historienne, militante féministe
• Emmanuelle Mallet, militante au NPA
• Caroline Mecary, avocate aux barreaux de Paris
• Océan, comédien et réalisateur
• Florence Pic, co-fondatrice du collectif LGBTQI Irrécupérables
• Raphaëlle Primer, conseillère de Paris 20e, groupe Communiste et citoyen
Sandra Regol, secrétaire nationale adjointe d’EELV
• Giovanna Rincon, directrice de l’association Acceptess-T, co-porte-parole de la Fédération Trans et Intersexes
• Emmanuelle Rivier, conseillère de Paris
• Rosalie Salaün, responsable de la commission Féminisme d’EELV
• Laure Salmona, co-fondatrice et trésorière de l’association Féministes contre le cyberharcèlement
• Muriel Salmona, présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie
• Charlotte Soulary, co-fondatrice du collectif Chair collaboratrice
• Drass Tecles, militante au NPA, activiste LGBT+
• Mathilde Tessier, porte-parole d’EELV 06
• Dominique Tripet, conseillère municipale PCF d’Orléans
• Sabrina Waz, militante contre toutes les formes de domination

Le JDD

11/07/20

[…]
Quelle est votre vision de la laïcité?
J’ai publié en 2017 Laïcité, point ! Trop souvent, on accole un adjectif : il y aurait une laïcité ouverte, une autre stricte… Retrouvons l’esprit de la loi de 1905. Liberté de conscience fondamentale, de croire ou ne pas croire, et les lois de la République au-dessus de toute autre. Il faut le marteler sans quoi le communautarisme et le séparatisme prospèrent.
[…]

La politique migratoire macroniste, c’est aussi revendiquer la fermeté dans les expulsions. Etes-vous à l’aise avec cette idée?
C’est deux piliers : humanité et fermeté. L’an dernier, j’ai obtenu que soit actée l’expulsion des étrangers coupables de violences sexuelles et sexistes. C’est du bon sens : si la maison de votre voisin s’effondre, vous l’accueillez. Mais s’il se met à tabasser votre sœur, vous le virez!

[…]

Le JDD

Pompier blessé par balle à Étampes : "On sait que ça peut exploser à tout moment (...) J'ai du mal à reconnaître ma ville", témoignent les habitants (MàJ)
Emeutes et pillages à Bruxelles, les autorités diffusent une dizaine de photos d'individus recherchés.

Commentaires

Accueil
Menu