Plein ecran

Zimbabwe : le vice-président Mohadi s’en prend aux Blancs pour expliquer les grandes crises du pays

07/07

[…]
« Nous avons obtenu notre indépendance, mais l’homme blanc ne nous a jamais appris comment gérer notre économie », a déclaré Mohadi dans un discours diffusé samedi à la télévision nationale. Il a déclaré que les seules connaissances des locaux étaient de gérer des magasins de bouteilles et des commerces de détail.

« C’est tout, rien de plus », a-t-il dit.

Mohadi, qui est l’un des deux vice-présidents du pays, a déclaré que les colonisateurs n’avaient pas fait grand-chose pour transmettre leurs connaissances aux habitants.

Le Zimbabwe, qui était autrefois connu comme le « grenier à blé de l’Afrique », a dégénéré en chaos économique au début des années 2000 sous l’administration de l’ancien président Robert Mugabe. Le programme controversé de redistribution des terres du pays, qui a vu la saisie des fermes appartenant aux Blancs, a été suivi par une instabilité politique et une hyperinflation qui ont fait s’effondrer la monnaie locale.

Le dollar zimbabwéen, qui était auparavant ancré à 1:1 avec le dos vert, ne vaut plus qu’environ 1 % de sa valeur d’antan. La monnaie s’échange actuellement à 100:1 par rapport au dollar américain sur le marché parallèle largement utilisé.

Plus de 4,3 millions de Zimbabwéens vivant en zone rurale sont confrontés à l’insécurité alimentaire […]

New Zimbabwe

Stains (93) : La fresque en hommage à Adama Traoré et George Floyd vandalisée (Màj : restaurée)
Bobigny (93). Runjit Singh premier Français de confession Sikh à être élu adjoint au Maire

Commentaires

Accueil
Menu