Plein ecran

« Face à la négrophobie, les musulmans ne doivent pas se défiler »

30/06

Article de Fatima Adamou sur la négrophobie » dans les communautés musulmanes. Fatima Adamou a été été researcher bénévole à l’association Christian Muslim Forum.

[…] En France, dans les communautés musulmanes, suivent, au fil des jours, des discours génériques contre le racisme dans le contexte français. Sans surprise, tout le monde adhère, tout va bien. Fièrement, on a partagé les images de musulmans américains priant pour George Floyd. On se félicite. C’est ça l’islam, l’union, la solidarité. Les causes communes rassemblent. Surtout, on évacue le sujet inconfortable, la négrophobie.

Ce racisme, de nombreuses cultures en sont imprégnées. Cette négrophobie partage un point commun avec l’idéologie de blancs suprémacistes : la personne noire est naturellement inférieure. C’est sur ce concept qu’on tue un homme noir faisant son jogging aux États-Unis, qu’on vend sans état d’âme des hommes noirs comme esclaves en Libye, qu’on empêche son enfant de laisser pousser ses cheveux crépus s’il n’est pas noir.

Citer des versets du Coran vantant l’égalité des peuples et d’êtres humains ne suffit pas pour combattre le racisme, en particulier celui contre les Noirs. Il nous faut accepter son existence et ses ravages dans la communauté. Autrement dit, cela nécessite une discussion franche et une réflexion sur les solutions concrètes pour enrayer le fléau.

La première solution concrète et non des moindres consiste à restaurer la contribution aux sciences islamiques des savants africains noirs à travers l’Histoire dans nos enseignements de l’islam. Si on prétend lutter sérieusement contre le racisme sur le plan national, on doit aussi lutter contre celui gangrenant les communautés musulmanes.

saphirnews

Italie : un migrant égyptien, armé d’un nunchaku, agresse des policiers aux cris de "Allah Akbar"
Nice : une policière municipale violemment agressée, elle a été mordue et jetée à terre

Commentaires

Accueil
Menu