Plein ecran

Déchéance de nationalité pour quatre Franco-Marocains et un Franco-Turc condamnés pour terrorisme, La CEDH donne raison à la France

25/06

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a estimé jeudi 25 juin que la France n’avait pas violé les droits fondamentaux de cinq hommes condamnés dans un dossier terroriste quand elle les avait déchus de leur nationalité huit ans après leur condamnation.

Ces cinq hommes binationaux, quatre Franco-Marocains et un Franco-Turc, avaient été condamnés en 2007 à six à huit ans de prison pour «participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste». Ils étaient notamment jugés pour leurs liens avec le Groupe islamique combattant marocain, responsable des attentats de Casablanca (Maroc) du 16 mai 2003 : 45 personnes avaient été tuées, dont trois Français, et une centaine blessées. Libérés en 2009 et 2010, ils avaient ensuite été déchus de leur nationalité française en octobre 2015. […]

Le Figaro

Expulsion de deux enfants vers les Comores : la France condamnée par la CEDH à 22.500 € pour renvoi expéditif
Rouen : la statue de Napoléon vandalisée

Commentaires

Accueil
Menu