Plein ecran

Italie : 67 migrants recueillis par le Mare Jonio en Méditerranée autorisés à débarquer, 211 autres placés pour deux semaines en quarantaine sur le Moby Zazà

22/06

Le navire humanitaire italien Mare Jonio a été autorisé à débarquer ses 67 rescapés au port sicilien de Pozzallo, samedi, moins de 24 heures après le sauvetage. Peu après, l’équipage de l’Allemand Sea Watch 3, a reçu, quant à lui, l’autorisation de transférer ses 211 naufragés sur un ferry au large des côtes siciliennes où ils ont été placés en quarantaine pour 14 jours. L’ONG allemande dénonce « un système à deux vitesses ».

[…] Dans un communiqué, Mediterranea, le collectif qui affrète le Mare Jonio, s’est réjoui de la rapidité inhabituelle avec laquelle un port sûr leur a été attribué pour débarquer les rescapés […]

Les 211 migrants secourus par le Sea Watch 3 en quarantaine

Peu après, le Sea Watch 3 de l’ONG allemande éponyme a, quant à lui, reçu l’autorisation de transférer ses 211 rescapés vers un ferry au large de Porto Empedocle, également en Sicile. À leur arrivée au port, dimanche, les migrants ont subi un contrôle médical avant d’être placés pour deux semaines en quarantaine « par précaution » sur le ferry Moby Zazà.

« Un ferry ne peut pas être considéré comme un port sûr. Nous ne sommes pas d’accord avec le concept de quarantaine en mer, mais avons accepté ce transfert dans le meilleur intérêt des naufragés », a tweeté Sea-Watch, appelant à une répartition de ses migrants au sein de l’Union européenne, « sans délai » et à un traitement égal de toutes les personnes secourues par des navires humanitaires. […]

infomigrants.net


Des dizaines de migrants, originaires du Sénégal, Mali, Nigeria, Niger, Cameroun et de Gambie, se retrouvent aujourd’hui dans l’incertitude en Allemagne, où ils ont été envoyés dans le cadre du mécanisme européen de répartition. Pour beaucoup, leurs demandes d’asile ont été rejetées […]

Ce mécanisme, auquel seuls les États européens volontaires participent, est censé permettre d’éviter que des bateaux de migrants ne restent bloqués indéfiniment en mer […]

Mais ce sésame ne représente pas la fin du chemin pour les demandeurs d’asile. « Ces personnes ont interprété cette ‘invitation’ comme la preuve qu’un statut de protection allait leur être conféré » […] Pourtant, ce mécanisme de répartition ne garantit pas l’obtention de l’asile dans les pays concernés.

infomigrants.net

Méditerranée : l’Ocean Viking s’apprête à reprendre la mer pour secourir les migrants

Montpellier : un jeune homme de 21 ans tué par balles
Anouar Kbibech (RFM) : « Lettre au Président de la République sur le “monde d’après”: quel apport des musulmans de France ? »

Commentaires

Accueil
Menu