Plein ecran

Fronde chez Facebook car Mark Zuckerberg refuse de publier un « avertissement » sur deux messages controversés de Donald Trump

03/06

Confronté à une révolte interne inédite, le fondateur de Facebook choisit de ne pas plier. Mardi 2 juin, lors d’une réunion en ligne destinée à ses employés, il a défendu la « difficile décision » de ne pas publier d’avertissement autour de deux messages controversés de Donald Trump. « La bonne chose à faire est de laisser ces messages en ligne », a-t-il expliqué, selon le New York Times, qui a obtenu un enregistrement de l’échange. Plusieurs dizaines d’employés ont protesté publiquement contre ce choix, certains se déclarant absents pour la journée de lundi, dans une sorte de « marche virtuelle ».

Coronavirus : en Ile-de-France, 32 clusters recensés et des dépistages renforcés dans les quartiers populaires
États-Unis : il soutient les BlackLivesMatter mais se fait caillasser ses vitres

Commentaires

Accueil
Menu