Plein ecran

La pandémie et les émeutes assomment les commerçants de Minneapolis

02/06

Des dizaines de commerçants de Minneapolis (nord des États-Unis) se retrouvent dans une situation financière très délicate sous l’effet conjugué du nouveau coronavirus et des violences liées à la mort de George Floyd.

Les frères Fehrenkamp se réjouissaient à l’idée de rouvrir la terrasse de leur pub, lundi, grâce à l’assouplissement des mesures de confinement en vigueur à Minneapolis, quand des émeutiers ont mis le feu à leur établissement. Le «Iron Door pub», situé à un kilomètre d’un commissariat, a fait les frais de cette colère dans la nuit de vendredi à samedi. Daniel Fehrenkamp, qui surveillait de chez lui grâce à une caméra, a vu des individus casser la porte d’entrée, prendre des bières et mettre le feu derrière le bar. […]

Pour éviter ce scénario, Jack McCrery, propriétaire du Zoe Bakery Cafe à une centaine de mètres, passe chaque nuit sur place. «On reste dehors, ça a peut-être aidé», dit-il, alors qu’une supérette de station-service adjacente à son café a été réduite en cendres. D’autres ont apposé des panneaux «justice pour George», «des enfants vivent ici» ou «appartient à une personne issue de minorité» sur les panneaux qui recouvrent les vitrines, dans l’espoir d’attendrir les casseurs. […]

Comme les frères Fehrenkamp, il salue le soutien des habitants de Minneapolis qui, armés de pelles et de balais, se sont précipités dès le petit matin pour nettoyer les débris. Ils ont également généreusement participé à des collectes de fonds, organisées sur internet ou par des conseils de quartiers, pour soutenir les commerçants de la ville.

Journal de Montréal

États-Unis : un policier abattu d'une balle dans la tête à Las Vegas en marge des "manifestations" pour George Floyd
Musique Classique : Emmaüs et la ville de Paris invitent l'orchestre de chambre de Paris pour des concerts dans des foyers de migrants

Commentaires

Accueil
Menu