Plein ecran

États-Unis : Le FBI déjoue un attentat islamiste lors d’une opération d’infiltration en Floride

28/05

Un homme originaire de Tampa, en Floride, fait face à des accusations fédérales après que des agents du FBI ont déclaré qu’il a apporté un «soutien matériel» à l’État islamique et a repéré le parc national de l’île Honeymoon pour une éventuelle attaque.

Muhammed Momtaz Al-Azhari, 23 ans, est accusé d’avoir tenté de fournir un soutien matériel à une organisation terroriste étrangère désignée, a annoncé mercredi le ministère de la Justice.

Al-Azhari a été arrêté dimanche lors d’une opération d’infiltration fédérale au cours de laquelle il a acquis des armes auprès d’un informateur du FBI avec lequel il avait partagé son désir de faire un massacre au nom d’un groupe terroriste, selon une plainte au pénal.

Le document fait référence au groupe terroriste État islamique, ou ISIS.

Al-Azhari, un citoyen américain, qui a purgé trois ans de prison en Arabie saoudite après avoir été condamné en 2015 pour avoir tenté de rejoindre une organisation terroriste en Syrie pour lutter contre le gouvernement syrien. Fin 2018, il est retourné aux États-Unis, d’abord en Californie, où vit sa grand-mère, puis à Tampa.

Il a passé une grande partie de ce printemps à essayer d’acquérir illégalement des armes à feu auprès d’un agent du FBI en civil qui se faisant passer pour un vendeur sur eBay. […]

Fin avril, Al-Azhari a également utilisé le site Wish pour commander un gilet pare-balles, une cagoule et du matériel dont il avait parlé pour convertir une arme en silencieux.

Une grande partie de la plainte détaille la surveillance, par le FBI, des communications internet et téléphoniques d’Al-Azhari. Il lisait régulièrement les actualités de l’État islamique et discutait sur des forums de discussion axés sur l’État islamique. Il a recherché comment fabriquer des bombes.

Des agents du FBI ont déclaré qu’il s’était également rendu plusieurs fois à Orlando, en particulier dans la discothèque Pulse. C’est le site de la tuerie de masse de 2016 où 49 personnes ont été tués et 53 autres personnes blessées par un tireur qui avait juré allégeance à l’État islamique. Al-Azhari a pris des photos du bâtiment et a déclaré plus tard, à la source confidentielle qui a participé à l’infiltration, qu’il voulait faire quelque chose comme ce que ce tireur avait fait.

Les agents ont déclaré avoir également trouvé des vidéos sur l’iPhone d’Al-Azhari dans lesquelles il montrait des armes à feu, imitait des tirs et annonçait son soutien à l’État islamique.

« Si Dieu le veut, l’État islamique sera durable », a-t-il déclaré à la fin d’une des vidéos.

Plus tôt ce mois-ci, Al-Azhari s’était rendu sur l’île Honeymoon et a fait demi-tour une fois arrivé. Deux jours plus tard, il a recherché sur Google Maps «FBI» et «renseignement central» ainsi que sur l’île Honeymoon, Clearwater Beach et «plage animée». Les agents ont déclaré dans la plainte qu’ils pensaient qu’il cherchait une cible.

Le 20 mai, des agents ont déclaré qu’Al-Azhari avait commencé à s’entretenir avec la source confidentielle, qui a un casier judiciaire comprenant des condamnations pour vol et possession d’armes à feu. Au cours des quatre jours suivants, ils ont parlé d’acquérir des armes à feu et Al-Azhari a parlé de ses désirs de tuer des Américains et de déménager en Irak ou en Syrie.

« Je veux rejoindre l’Etat islamique », a-t-il déclaré à la source. « Ce sont les vrais adeptes. »

Al-Azhari a également déclaré à la source qu’il surveillait les endroits où il avait vu des plaques d’immatriculation militaires ou «quoi que ce soit lié au gouvernement», et a suggéré que les deux visent un officier de police. Samedi la source a montré à Al-Azhari des photos d’un pistolet Glock et d’un AK-47 – les types d’armes qu’il avait essayé d’acheter chez le vendeur eBay. La source a dit à Al-Azhari que c’était les armes de son cousin et que le cousin était prêt à vendre.

Les deux ont convenu de mettre en commun leur argent pour le Glock et un silencieux. Cet après-midi-là, ils se sont rencontrés à Tampa, où la source a remis à Al-Azhari un sac contenant le pistolet et le silencieux. Al-Azhari a pris le sac et est monté sur le siège passager, c’est à ce moment que les agents du FBI l’ont arrêté.

Al-Azhari est détenu depuis mercredi dans la prison du comté de Pinellas à la demande d’agents fédéraux. L’accusation qu’il encourt pourrait entraîner une peine pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison fédérale s’il est reconnu coupable.

Tampa Bay Times

 

« Je vais vous écraser, vous exécuter, demain matin il y aura un attentat à Aiton » huit mois ferme pour apologie d’un acte de terrorisme
Zemmour : "Que de limites des libertés sous Macron et les libéraux ! Privés de sortie avec le confinement, privés de dire ce que l'on veut avec la loi Avia..."

Commentaires

Accueil
Menu