Plein ecran

Coronavirus. Equateur : des cadavres dans les rues à Guayaquil, le vice-président présente ses excuses

05/04

Le vice-président Otto Sonnenholzner s’est excusé, samedi, pour la situation chaotique survenue la semaine dernière à Guayaquil. Dans la deuxième ville d’Équateur, la plus touchée par l’épidémie, les corps des victimes étaient abandonnés dans la rue. La province de Guayas, dont Guayaquil est la capitale, est celle qui a enregistré le plus grand nombre de cas en Équateur, avec 2 402 personnes contaminées dont 122 sont mortes, raison pour laquelle le gouvernement a décidé l’envoi de l’armée.

«Cette semaine, nous avons subi une forte détérioration de notre image internationale, nous avons vu des images qui n’auraient jamais dû exister », et « je vous présente des excuses pour cela », a dit le vice-président dans une déclaration radio-télévisée.

Vers le milieu de cette semaine, des militaires et des policiers sont venus enlever 150 corps qui gisaient dans des habitations de Guayaquil, la ville la plus peuplée d’Équateur, sur la côte Pacifique, et la plus affectée par la maladie. […]

ouest-france

Guillaume Bigot : "La police de Castaner est raciste : elle sermonne le Français standard et laisse tranquille la petite frappe"
L'épidémiologiste William Dab : "Si toute la population s’était couvert le visage, on ne vivrait pas un tel drame"

Commentaires

Accueil
Menu