Plein ecran

L’épidémiologiste William Dab : « Si toute la population s’était couvert le visage, on ne vivrait pas un tel drame »

05/04

Le professeur Wiliam Dab, l’ancien directeur général de la santé, plaide pour la généralisation des masques et une campagne massive de tests pour mieux lutter contre le coronavirus.

[…]
Le déconfinement est-il proche ?

Il est encore trop tôt. La question se posera une fois que nous nous situerons bien en deçà du seuil de saturation des réanimations. Si on avait disposé des masques prévus par les plans de préparation à une pandémie grippale, si toute la population s’était couvert le visage, on ne vivrait pas un tel drame. […]
Notre objectif ne devrait pas être d’atténuer l’épidémie mais de la casser complètement.

Est-ce possible ?

Ce devrait être notre doctrine. L’idée que 40 millions de Français vont être malades et que 40.000 pourraient mourir est inacceptable. Dans un scénario idéal, pour que 5 à 7 millions seulement de personnes soient touchées, le port du masque pour tous comme en Asie s’impose. À cette mesure, il faut ajouter des campagnes massives de test. Les gens positifs, ainsi que ceux qui sortent de l’hôpital mais peuvent encore être contagieux, ne devraient plus être isolés chez eux, car ils contaminent leur entourage. On devrait les diriger vers des chambres d’hôtel, par exemple. […]

Cela suffira-t‑il ?

Si on teste massivement, si on isole les malades et les cas suspects et si on généralise le port du masque, si l’hygiène des mains et la distance physique sont acceptées, il n’y aura pas de deuxième vague. Nous ne sommes pas impuissants. Le virus va déposer les armes faute d’organismes à infecter, il va rester dans la nature, sa membrane va vieillir et il mourra. Pour espérer écraser l’épidémie, il faudra se battre durant tout l’été et peut-être l’automne. C’est le prix à payer pour sauver des vies et l’économie. […]

Le JDD

Coronavirus. Equateur : des cadavres dans les rues à Guayaquil, le vice-président présente ses excuses
Gérard Larcher : «La mondialisation ne peut pas être le bouc émissaire de nos propres abandons»

Commentaires

Accueil
Menu