Plein ecran

Confinement : la peur d’un second front en banlieue

31/03

Le secrétaire d’État à l’Intérieur, Laurent Nuñez, est accusé d’avoir incité des préfets à ne pas faire preuve de trop de zèle dans les cités chaudes.

Y a-t-il des consignes en haut lieu pour éviter d’appliquer à certains quartiers sensibles toutes les rigueurs du confinement, par peur d’un embrasement généralisé des banlieues, comme en 2005 ? Depuis le début de l’isolement imposé aux Français, les forces de l’ordre vont partout où on les réclame. C’est tellement vrai qu’elles ont déjà vécu maints accrochages en quinze jours, de Saint-Denis à Toulouse, en passant par Nogent-sur-Oise, Cannes ou Villiers-sur-Marne. Il y a, de toute évidence, des « poches de résistance ». Mais l’intensité des violences subies au plan national est sans commune mesure avec la centaine d’agressions contre les dépositaires de l’autorité constatées chaque jour avant le coronavirus.

(…) Le Figaro

France : 499 décès ; Italie : 837 décès ; Roy Uni : 381 décès durant les 24 dernières heures
Méditerranée : l'ONG Sea Eye annonce la reprise des opérations de secours de migrants au large de la Libye

Commentaires

Accueil
Menu