Plein ecran

Confinement en banlieue : les patrouilles de police ont reçu des consignes pour agir avec «discernement»

26/03

De manière sporadique, plusieurs incidents ont éclaté dans les cités à la suite de contrôles. Afin d’éviter un embrasement, les patrouilles ont reçu des consignes pour agir avec «discernement». La «Cocotte-Minute» frémit, selon Le Figaro.

Sous pression depuis la mise en place du confinement et le récent durcissement de ses règles liées au plan d’urgence sanitaire, la Cocotte-Minute des banlieues continue de frémir même si les incidents restent sporadiques. À Sarcelles (Val-d’Oise), où plusieurs maires ont signé le couvre-feu pour mettre fin aux attroupements, un équipage de police qui menait des contrôles en pleine journée a été accueilli lundi dernier par une pluie de projectiles avant de riposter par des jets de grenades lacrymogènes.

Au terme d’une vingtaine de minutes d’échauffourée, la situation est revenue au calme. À Creil (Oise), un groupe de jeunes surpris au pied d’un immeuble en train de violer les directives gouvernementales a été poursuivi par la police. «Ce jeu du chat et de la souris se reproduit un peu partout dans les cités», constate un officier de terrain. À Beauvais, les investigations de la police judiciaire se poursuivaient jeudi après l’agression dont a été victime une adjointe de sécurité, grièvement blessé. […]

Le Figaro

Confinement. Beauvais : une policière a reçu un pavé en pleine tête lors d’un contrôle. (MàJ : 10 mois avec sursis pour Eddy)
Zemmour : "Les pays qui ont fermé leurs frontières s'en sortent mieux (...) Nos deux fleurons, l'hôpital et l'école, sont devenus d'une rare médiocrité"

Commentaires

Accueil
Menu