Plein ecran

Les immigrés somaliens installés en Suède, premiers frappés par le coronavirus. Plusieurs explications possibles

26/03

Le royaume scandinave, où 42 décès ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie, lance une campagne d’information, en plusieurs langues, pour espérer limiter la propagation du virus chez les immigrés.

L’alerte a été donnée lundi 23 mars, en fin de journée, par l’association des médecins suédo-somaliens, qui s’inquiétait de voir une surreprésentation de personnes d’origine somalienne parmi les victimes du Covid-19. Le lendemain, l’information a été confirmée par les autorités sanitaires : sur les seize personnes décédées alors à Stockholm, six étaient d’origine somalienne. […]

Le Monde

Les habitants d’origine suédo-somalienne sont très exposés au covid-19

Dans le choix de la rédaction du 19 mars, Fiona Godlee écrit : « Avec la pandémie de covid-19, nous sommes entrés dans une période extraordinaire, où certaines choses sont connues mais beaucoup d’autres ne le sont pas et où des décisions doivent néanmoins être prises »[1]. Nous sommes totalement d’accord.

Parmi les 15 premiers décès dus au covid-19 dans le comté de Stockholm, six ont été signalés, par la société médicale suédo-somalienne, comme étant d’origine somalienne (24 mars). Si l’on considère que seulement 0,84% de la population du comté de Stockholm est née en Somalie (n=8 178 en décembre 2019), c’est un taux étonnamment élevé.

Des facteurs socio-économiques, tels que des logements exigus, un taux élevé de tabagisme et une mauvaise compréhension de la langue suédoise (qui à son tour conduit à une mauvaise compréhension des informations sanitaires sur le covid-19 fournies par les autorités) peuvent expliquer cette situation. Une autre explication possible est la neutropénie ethnique bénigne – la forme de neutropénie la plus courante dans le monde et très répandue parmi les populations d’Afrique de l’Est[2].

Un facteur de risque que nous voulons cependant souligner est le faible taux de vitamine D que l’on trouve dans la population suédo-somalienne. Le statut en vitamine D est fortement lié à une faible exposition au soleil et à une peau foncée. Dans deux études différentes, la grande majorité des femmes suédoises d’origine somalienne avaient des taux très faibles de S-25(OH)-D (< 25 nmol/l)[3,4]. En Finlande, les femmes somaliennes avaient besoin de plus de deux fois la quantité de vitamine D pour maintenir le statut vitaminique recommandé. De plus, les carences en vitamine D étaient deux fois plus fréquentes, quel que soit le sexe, chez les immigrants d’Afrique que chez ceux du Moyen-Orient[6].

Il est prouvé que la vitamine D est impliquée dans notre défense contre les infections des voies respiratoires. Selon une méta-analyse, la supplémentation en vitamine D (dosage quotidien hebdomadaire) prévient les infections aiguës des voies respiratoires, en particulier chez les personnes dont la concentration en 25(OH)-D est inférieure à 25 nmol/l (NNT = 4)[7]. Dans un essai randomisé sur des personnes souffrant de fréquentes infections des voies respiratoires, le traitement au cholécalciférol 4000 IE/jour a réduit la nécessité d’un traitement antibiotique. Le mécanisme est débattu, mais la modulation du système rénine-angiotensine a été mise en cause dans des études animales sur le syndrome de détresse respiratoire aiguë[9], et l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 est un récepteur bien établi du virus du SRAS-CoV[10].

Afin de faire face à l’épidémie de covid-19, les mesures préventives pourraient être l’administration de vitamine D aux populations à haut risque, par exemple les adultes à la peau foncée peu exposés au soleil et/ou les personnes présentant des facteurs de risque d’infections des voies respiratoires. Bien qu’elle ne soit pas toujours utile, il est peu probable qu’elle soit nocive.

mats.humble@oru.se ; susanne.bejerot@oru.se

1. Godlee F. Le bâtiment en feu. Choix de la rédaction. BMJ 2020;368:m110110.1136. doi : 10.1136/bmj.m1101.
2. Palmblad J, Höglund P. La neutropénie bénigne ethnique : Un phénomène trouve une explication. Pediatr Blood Cancer 2018;65(12):e27361. doi : 10.1002/pbc.27361.
3. Demeke T, Osmancevic A, Gillstedt M, Krogstad AL, Angesjö E, et al. Comorbidité et qualité de vie liée à la santé chez les femmes somaliennes vivant en Suède. Scand J Prim Health Care 2019;37:174-81. doi : 10.1080/02813432.2019.1608043.
4. Kalliokoski P, Bergqvist Y, Löfvander M. Physical performance and 25-hydroxyvitamin D : a cross-sectional study of pregnant Swedish and Somali immigrant women and new mothers. BMC Pregnancy Childbirth 2013;13:237. doi : 10.1186/1471-2393-13-237.
5. Cashman KD, Ritz C, Adebayo FA, Dowling KG, Itkonen ST, et al. Differences in the dietary requirement for vitamin D among Caucasian and East African women at Northern latitude. Eur J Nutr. 2019 ; 58:2281-91. doi : 10.1007/s00394-018-1775-1.
6. Granlund L, Ramnemark A, Andersson C, Lindkvist M, Fhärm E, Norberg M. Prevalence of vitamin D deficiency and its association with nutrition, travel and clothing habits in an immigrant population in Northern Sweden. Eur J Clin
Nutr. 2016;70:373-9. doi : 10.1038/ejcn.2015.176.
7. Martineau AR, Jolliffe DA, Hooper RL, Greenberg L, Aloia JF, et al. Vitamin D supplementation to prevent acute respiratory tract infections : systematic review and meta-analysis of individual participant data. BMJ. 2017;356:i6583. doi : 10.1136/bmj.i6583.
8. Bergman P, Norlin AC, Hansen S, Rekha RS, Agerberth B, et al. Vitamin D3 supplementation in patients with frequent respiratory tract infections : a randomised and double-blind intervention study. BMJ Open. 2012;2(6). pii : e001663. doi : 10.1136/bmjopen-2012-001663.
9. Xu J, Yang J, Chen J, Luo Q, Zhang Q, Zhang H. La vitamine D soulage les lésions pulmonaires aiguës induites par les lipopolysaccharides grâce à la régulation du système rénine-angiotensine. Mol Med Rep. 2017;16:7432-8. doi : 10.3892/mmr.2017.7546.
10. Wan Y, Shang J, Graham R, Baric RS, Li F. Receptor recognition by the novel coronavirus from Wuhan : an analysis based on decade-long structural studies of SARS Coronavirus. J Virol. 2020;94(7). doi : 10.1128/JVI.00127-20.

Susanne Bejerot, Professor, MD
Mats Humble, MD, PhD
Örebro University, School of Medical Sciences, Campus USÖ, SE-70182 Örebro, Sweden

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

British Medical Journal

Mercredi soir, l' adhan (appel à la prière) a retenti à Lyon et Montpellier (MàJ)
Espagne : des ambulances transportant des personnes âgées contaminées bloquées et caillassées par des jeunes, des engins explosifs artisanaux lancés sur la police

Commentaires

Accueil
Menu