Plein ecran

Immigration clandestine : l’effet dissuasif du coronavirus

25/03

Tunisie – Face à la flambée épidémique de ce virus, les «harragas» hésitent de plus en plus à mettre le cap sur Lampedusa. Ce n’est sûrement que partie remise.

[…] «C’est tant mieux», s’écrie un père de famille résidant à Raoued. «Le coronavirus est pour moi un cadeau du ciel, dans la mesure où il a eu un effet dissuasif auprès des jeunes tentés par l’aventure de la mer. Mon fils qui en était obnubilé a finalement compris, ces jours-ci, qu’il vaut mieux mourir ici que d’aller attraper le virus macabre en Europe».

Même son de cloche, selon des sources policières, chez les repris de justice qui constituent, on le sait, l’épine dorsale de l’ensemble de nos harragas. «Ils se sont subitement assagis, en adoptant — sans doute la mort dans l’âme —un profil bas, tout en se cramponnant à l’espoir de jours meilleurs».

Revers de la médaille : en renonçant à prendre le large, ils sont obligés de… jouer les prolongations dans nos murs et, par conséquent, s’adonnent au vol et à divers types de trafics. […]

La Presse

Coronavirus : le nombre de décès en Ephad probablement beaucoup plus lourd que le bilan officiel
Confinement à Paris : le préfet de Police Didier Lallement prend un arrêté spécifique pour le quartier de Château Rouge #COVID2019

Commentaires

Accueil
Menu