Plein ecran

Confinement en banlieue : l’Etat préconise le recours aux médiateurs.

25/03

Face aux violations répétées des règles de confinement dans certains quartiers sensibles, l’Etat préconise le recours aux médiateurs.

Aux premières heures du confinement, déjà, les indisciplines flagrantes dans les quartiers populaires s’affichaient en photos et en vidéos sur Twitter : attroupements, partage de chichas, parties de cache-cache avec les voitures sérigraphiées. Puis élus et policiers ont observé leur persistance : barbecue sauvage, matchs de foot, occupations de halls d’escaliers…

Les causes de ce retard à l’allumage sont multiples : « Au bout de trois ou quatre jours, il y avait encore des personnes qui ignoraient l’existence du confinement, rapporte Grégory Goupil, policier de Seine-Saint-Denis et délégué syndical d’Alliance Police Nationale. Dans certains quartiers très pauvres de Saint-Denis ou d’Aubervilliers, il y a des gens qui n’ont pas la télé ni Internet. »

(…) L’express

Aubervilliers (93) : la seule ville du département à avoir instauré un couvre-feu, est priée par le préfet de l’annuler

Le confinement allégé pour les banlieues

Macron promet « un plan massif d’investissement et de revalorisation » pour l’hôpital et une prime exceptionnelle pour les soignants…
Belgique : il tente de s’enfuir de l'hôpital avec son père atteint du coronavirus

Commentaires

Accueil
Menu