Plein ecran

Sarcelles et Villiers-le-Bel (95) : peut-on limiter le nombre de kebabs ?

25/02

Le manque de diversité des commerces traduit une crise du centre-ville et un certain manque de mixité sociale.

« Personnellement, je ne trouve même plus de plaisir à en manger. Il n’y a plus que ça ! », s’étrangle Sabrina Herriche. « La diversité commerciale est inexistante. » Il suffit de se rendre dans le quartier de la Gare, à cheval sur Villiers-le-Bel et Arnouville pour le constater. C’est le paradis des amateurs de sauce Samouraï, avec une dizaine de sandwicheries dans un périmètre de 150 mètres. Certaines sont côte à côte, d’autres face à face. La situation en est presque ubuesque.

(…) Autour de l’hôtel de ville, par exemple. Une célèbre chaîne de tacos cohabite avec une pizzeria et un kebab, dans une même rue. « On n’a pas beaucoup de choix ! », se désespère Laurent, 37 ans. Idem dans le quartier du Village, à Sarcelles. L’artère principale, la rue Pierre-Brossolette, compte six fast-foods en tous genres, entre deux troquets, sur 200 mètres à peine.

(…) Le Figaro

Le photographe Gaspard Glanz assène un coup de tête à un magistrat
RT France recrute Alain Juillet, l’ex-patron du Renseignement à la DGSE

Commentaires

Accueil
Menu