Plein ecran

Grèce : affrontements entre la police et des habitants révoltés par la construction de nouveaux camps de migrants (MàJ)

25/02

LESBOS, Grèce — Des affrontements ont éclaté dans la nuit sur les îles de Lesbos et de Chios, où les habitants ont tenté d’empêcher l’arrivée de la police anti-émeute et de machines à creuser qui seront utilisées pour construire de nouveaux camps pour les migrants.

La police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule qui s’était rassemblée tôt mardi pour tenter d’empêcher le débarquement de ferries affrétés par le gouvernement.

À Lesbos, les manifestants ont mis le feu à des poubelles et utilisé les camions poubelles municipaux pour tenter de bloquer la zone portuaire.

La police de Chios a également utilisé des gaz lacrymogènes et des grenades éclair. Au moins trois personnes ont été soignées à l’hôpital pour des difficultés respiratoires causées par l’utilisation massive de gaz lacrymogènes, ont déclaré les responsables locaux.

Le gouvernement dit qu’il va aller de l’avant avec les plans de construction des nouvelles installations (…) De nombreux habitants de l’île ainsi que les autorités locales soutiennent avec véhémence que les migrants et les demandeurs d’asile doivent partir.

ABC News


En lien :

Grèce : sur l’île de Samos, habitants et autorités locales réclament « le départ de tous les migrants »

Grèce : des habitants de Lesbos dressent un barrage routier pour empêcher la construction d’un camp de migrants

Grèce : Excédés, les habitants ne veulent pas de nouveaux camps de migrants. « On veut vivre entre Grecs ! Laissez-nous tranquilles ! » (MàJ)

Dresde (All.) : 30 crimes et délits en 4 mois, Amine, demandeur d’asile tunisien débouté, terrorisait ses victimes et les témoins
Coronavirus : l'OMS évoque un risque de "pandémie" (Fil d'actualité mis à jour)

Commentaires

Accueil
Menu