Plein ecran

Montpellier : l’ex-fugitif franco-algérien Saïd Nadi, coupable d’avoir poignardé à mort l’étudiant Pierre Hibon, est remis en liberté

22/02

La cour d’appel de Montpellier a tranché ce vendredi 21 février dans l’imbroglio judiciaire qui a conduit Saïd Nadi en prison, en France, alors qu’il a déjà été condamné en Algérie.

(…) Ce franco-algérien âgé de 25 ans avait été arrêté mi-novembre à Montpellier, à l’aéroport, à son arrivée d’Algérie, car il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Il venait de finir sa peine de dix ans de prison, de l’autre côté de la Méditerranée, pour avoir tué d’un coup de couteau en plein cœur Pierre Hibon de Frohen, un jeune étudiant en histoire, le 2 janvier 2011 à Montpellier, avenue de Lodève. Le meurtrier, alors âgé de 16 ans, qui roulottait des voitures, avait aussi porté un coup de lame au père de la victime qui s’en était miraculeusement sorti.

Saïd Nabi avait alors fui l’Occitanie pour se rendre en Algérie, où vivait sa grand-mère. Il a été arrêté là-bas, jugé et donc condamné. Mais des bisbilles administratives entre les deux pays n’ont pas permis de régulariser son dossier.

(…)

« La famille est effondrée d’apprendre qu’il est remis en liberté sans contrôle judiciaire, ils vont vivre dans l’angoisse de recroiser cet individu à Montpellier dans leurs déplacements quotidiens », indique Me Cesbron, partie civile.

Midi Libre

Montpellier : 9 ans après la mort de Pierre, le meurtrier franco-algérien est arrêté après avoir purgé une peine en Algérie

L'indigéniste Laurence de Cock accusée de plagiat et d'invisibilisation par un intellectuel antillais
Allemagne : "Aujourd'hui, les attaques terroristes d'extrême droite inquiètent davantage que la menace islamiste"

Commentaires

Accueil
Menu