Plein ecran

Albi (81) : plainte après que des drapeaux maghrébins ont été déployés sur une église (MàJ: appel à l’apaisement du curé et de l’archevêque)

J-2

14/02/2020

«Je ne veux pas rentrer dans la spirale de la violence. Ça fait 14 siècles qu’on y est ; ça suffit non ? ». Monseigneur Jean Legrez, archevêque d’Albi, accompagné du Père Paul de Cassagnac, curé de la paroisse s’est exprimé ainsi ce jeudi sur le parvis de l’église catholique Saint-Jean-Baptiste de Rayssac. Raison de cette intervention peu courante, une volonté d’apaisement face à l’emballement de certains médias et surtout le déversement de haine sur les réseaux sociaux, suite au comportement d’un groupe de jeunes, dimanche après-midi, sur le site de l’église.
[…]

La Dépêche


10/02/2020

C’est « un acte de défiance » que l’Église « prend très au sérieux ». Ce dimanche après-midi, trois drapeaux, algérien, marocain et tunisien, ont été brièvement hissés sur le toit de l’église Saint-Jean-Baptiste, à Albi, dans le Tarn.

(…) Le Figaro


L’église catholique Saint-Jean-Baptiste, au cœur du quartier de Rayssac à Albi, a été utilisée par un groupe de jeunes dimanche 9 février pour poser un acte de défiance.

Le curé de la paroisse, le Père Paul de Cassagnac, a déposé plainte ce lundi 10 février.

Il exprime son soutien à ceux qui ont été heurtés par cette scène exécrable, en particulier les habitants du quartier.

Il appelle à rechercher la paix et à réveiller le sens religieux « pour faire face aux tendances individualistes, égoïstes, conflictuelles, au radicalisme et à l’extrémisme aveugle sous toutes ses formes et ses manifestations », comme y invitaient le pape François et le Grand Imam d’Al-Azhar le 4 février 2019 à Abou Dhabi.

Diocèse Albi


Oxford (UK) : pendant deux ans ils ont exploité sexuellement une fillette de 13 ans (MàJ : peines de 24 ans pour Khan, 20 pour Nazir et 5 pour Ahmed)
À quoi va ressembler l'avenue des Champs-Élysées en 2030?

Commentaires

Accueil
Menu