Plein ecran

Dunkerque : Kevin Desmidt, le pompier volontaire sauvagement lynché, est sorti du coma. 4 « jeunes » mis en examen (MàJ)

22/02

22/02/2020

« Le chemin est encore long, mais son état s’améliore de jour en jour. » Dans un message posté sur Facebook ce vendredi, l’amicale des sapeurs-pompiers de Malo-les-Bains a annoncé que Kevin Desmidt, qui avait été violemment agressé dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 février à Dunkerque, était « sorti du coma ».

« Ses parents et sa compagne tiennent encore à remercier chacune et chacun d’entre vous pour vos messages de soutien envers notre collègue et le réconfort que vous leur avez apporté », poursuivent ses collègues.

Le jeune pompier volontaire avait été lynché alors qu’il tentait de secourir une personne en train de se faire agresser par un groupe d’individus en marge du bal du Chat noir.

Le 10 février dernier, six personnes, soupçonnées d’être en lien avec l’agression du pompier volontaire, avaient été interpellées. Quatre d’entre elles avaient été mises en examen à l’issue de leur garde à vue et placées en détention provisoire. Les deux autres ont été placées sous le statut de témoin assisté.

BFMTV


10/02/2020

Ce lundi matin, la police a interpellé six garçons, quatre mineurs et deux majeurs, dans le cadre de l’enquête sur l’agression dont a été victime Kevin Desmidt, qui se trouvait sur la digue, dans le secteur des bars, le soir du bal du Chat noir, dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 février.

Les six jeunes, habitant dans l’agglomération dunkerquoise, ont été placés en garde à vue « sur la base de tous les éléments que nous avons pu réunir », indique Sébastien Piève, procureur de la République de Dunkerque : des vidéos, des témoignages…

(…) La VDN


05/02/2020

Dunkerque (59) : une femme agressée par des jeunes, dont l’un aurait revendiqué sa participation au lynchage de Kévin Desmidt



03/02/2020

Sauvage, lâche, ignoble : aujourd’hui, les superlatifs ne sont pas assez forts pour qualifier l’agression dont a été victime un sapeur-pompier volontaire de Malo, ce samedi, en marge du bal du Chat Noir, à Dunkerque.

Cette nuit-là, il était environ 1 h 40 lorsque Kevin Desmidt, 27 ans, qui n’était pas en service ce soir-là, quitte un bar de la digue de Malo pour se rendre au bal du Chat Noir, au Kursaal. Sur son chemin, il aperçoit une bande d’individus (apparemment une dizaine), non déguisés, en train d’agresser une personne. Avec courage, Kevin Desmidt a voulu s’interposer, mais a été victime d’un véritable lynchage.

Entre la vie et la mort

Grâce au dispositif de vidéosurveillance installé le long de la digue de mer, la police espère identifier les agresseurs, qui n’ont pas encore été interpellés.

(…)

Etats-Unis : un antibiotique surpuissant développé grâce à l'intelligence artificielle
Qu'est-ce que l'appropriation culturelle et pourquoi c'est grave ? (AJ+)

Commentaires

Accueil
Menu