Plein ecran

États-Unis : l’université de Yale supprime un cours d’histoire de l’art jugé trop centré sur les artistes « blancs, masculins, hétérosexuels »

28/01

« C’est rendre un mauvais service aux étudiants », a déclaré l’un d’entre eux.

Les inscriptions ont augmenté pour le cours d’introduction à l’histoire de l’art de l’université de Yale, qui couvre « de la Renaissance à nos jours ». C’est parce que l’école prévoit de supprimer le cours après le printemps.

Selon le Yale Daily News, le département d’art a décidé que le cours pourrait mettre certains étudiants mal à l’aise en raison de la blancheur, de la masculinité et de l’hétérosexualité des artistes qui composent le canon occidental. En effet, l’accent mis sur l’art occidental est « problématique », a déclaré Tim Barringer, le professeur du cours.

« Je veux que tous les étudiants de Yale (et tous les résidents de New Haven qui peuvent entrer librement dans nos musées) aient accès aux œuvres principales de la tradition occidentale et se sentent en confiance pour les analyser et les apprécier », a déclaré M. Barringer. « Mais je ne confonds pas une histoire de la peinture européenne avec l’histoire globale de l’art ».

Dans sa dernière itération, le cours « examinera l’art en relation avec les questions de genre, de classe et de race et discutera de son implication dans le capitalisme occidental », selon le programme. La relation de l’art avec le changement climatique sera également un « thème clé ».

« J’ai vraiment hâte de voir les travaux que les étudiants réaliseront pour contrecarrer ou miner mes propres récits », a déclaré M. Barringer.

(…) Reason.com

Plus de 1.400 migrants dont 93 enfants évacués du campement de la porte d'Aubervilliers : 60ème évacuation depuis 2015
Vevey (Suisse) : Un Pakistanais bénéficiaire de l'aide sociale, organisait des mariages blancs pour actionner le regroupement familial

Commentaires

Accueil
Menu