Plein ecran

Nogent-le-Rotrou (28) , listée dans un document secret défense comme foyer de radicalisation ?

27/01

Nogent-le-Rotrou, cité percheronne de 9.715 âmes, est-elle une terre de radicalisation islamique, où certains quartiers seraient “tenus” par l’islam salafiste ? Non, selon les acteurs locaux.

D’après une information du JDD, la capitale du Perche eurélien figurerait sur une liste classée secret défense de 150 quartiers perdus de la République, établie par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), où prospérerait une idéologie religieuse acquise à l’islam radical.

Le JDD, qui explique s’être procuré ce document sensible, évoque, entre autres constats établis, selon lui, par la DGSI, « l’apparition de microterritoires qui se salafisent dans des zones improbables ».

Selon les informations de l’hebdomadaire, Nogent-le-Rotrou figurerait parmi ces territoires “exotiques”, secteurs ruraux ou zones de montagne. Le signalement de la commune proviendrait des remontées de terrain des groupes d’évaluation départementale (GED) de la radicalisation (1), réclamées par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, après l’attentat de Villejuif (Val-de-Marne), le 5 janvier. C’est la compilation des données collectées lors de ces GED qui aurait permis à la DGSI d’établir ce chiffre de 150 quartiers.  (…)

A relire :

150 quartiers en France sont « tenus » par les islamistes, selon un document classé secret-défense de la DGSI

Nogent-le-Rotrou (28) : le chantier de la Mosquée touche à sa fin

Nogent-le-Rotrou (28) : une voiture fonce sur la foule durant le rassemblement en hommage à Charlie Hebdo

Lycée Jehan de Chelles (77) : une lycéenne gifle le proviseur
L'insoumise Manon Aubry cherche un stagiaire BAC+4 "et plus" 42H par semaine pour une "rémunération" de 935€ net par mois

Commentaires

Accueil
Menu