Plein ecran

Irak : trois Français et un Irakien membres de l’association SOS Chrétiens d’Orient disparus (MàJ)

27/01

02/02/20

SOS Chrétiens d’Orient : six questions sur une disparition

26/01/20

Pas de commentaire. Après la disparition de trois Français membres de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient lundi 20 janvier à Bagdad (Irak), les aurotités refusent de communiquer. « L’ambassade France à Bagdad refuse de confirmer que ces Français auraient été enlevés. Officiellement ils ont simplement disparu », rapporte l’envoyée spéciale à Bagdad Maryse Burgot. La même discrétion est de mise du côté des ONG présentes en Irak. Sur une dizaine d’associations, aucune n’a accepté de témoigner sur leurs difficultés de travailler à cause des problèmes de sécurité.

La prise d’otages pratiquée par les milices pro-iraniennes
Ces dernières semaines, beaucoup de Français ont quitté le territoire. Dimanche 26 janvier, des roquettes sont tombées tout près de l’ambassade américaine à Bagdad. Par ailleurs, les milices pro-iraniennes, très proches de Téhéran et anti-américaines, pratiquent la prise d’otages à grande échelle.

France TV Info


25/01/20

Georges Malbrunot : « Les otages de SOS Chrétiens d’Orient ont pu être pris pour d’autres »

Depuis le 20 janvier, l’association SOS chrétiens d’Orient n’a plus de nouvelles de quatre collaborateurs présents à Bagdad. Le grand reporter au Figaro, Georges Malbrunot, otage en Irak durant quatre mois en 2004, décrypte la situation.

Que vous inspire, en tant qu’ancien otage en Irak, le drame des collaborateurs de SOS chrétiens d’Orient disparus à Bagdad ?

Ce n’est pas une situation agréable ! Je suis retourné assez souvent en Irak car la menace d’enlèvement était moins forte jusqu’à très récemment. Mais, à chaque fois, j’ai redoublé de prudence et de vigilance car je n’ai pas envie de renouveler cette expérience… J’espère que les otages français ont été enlevés par une milice chiite qui a un agenda politique à tenir. Cela vaut mieux que Daech qui obéit à une tout autre logique…

(…) Famille Chrétienne


24/01/20



Les quatre salariés de l’association SOS Chrétiens d’Orient devaient se rendre à un rendez-vous hors de la zone verte à Bagdad (Irak), lorsqu’ils ont disparu le 20 janvier dernier aux alentours de 16h40, rapporte l’association. Depuis, plus personne n’a de nouvelles des disparus, trois Français et un Irakien.

Les quatre hommes ont « disparu aux alentours de l’ambassade de France », a déclaré à Paris Benjamin Blanchard, le directeur général de l’ONG, qui vient en aide aux chrétiens orientaux. « Aucune demande de rançon » n’a été faite, a-t-il ajouté au cours d’une conférence de presse.

Ces membres salariés de l’Association devaient apparemment renouveler leur visa auprès des autorités irakiennes. Ils avaient rendez vous à 17h lundi, un rendez-vous auquel ils ne sont jamais arrivés. Leur chauffeur et son véhicule ont également disparu.

L’association qui les emploie a cherché à les contacter toute la journée de mardi puis a alerté les autorités françaises mercredi 22 janvier. Il s’agirait de trois Français et d’un Irakien âgés de 20 à 40 ans. SOS Chrétiens d’Orient ne précise pas leurs identités.

L’association assure seulement qu’il s’agit de personnes expérimentées, disposant d’une parfaite connaissance des protocoles de sécurité en zone à risque. Ils connaissent, selon elle, les zones de guerre et sont sur le terrain depuis des années.

L’ONG compte 13 volontaires à Bagdad et leur but est d’aider les chrétiens victimes des combats dans la région. Les autorités françaises sont en lien avec les autorités irakiennes pour retrouver leur trace mais à ce jour il n’y a aucune revendication ou demande de rançon.

Hongrie : 700 tentatives de franchissement illégal de la frontière en une semaine par des migrants, l’armée les repousse
Macron commente l’affaire Halimi, les plus hauts magistrats rappellent « l’indépendance de la justice »

Commentaires

Accueil
Menu