Plein ecran

Le général Lecointre s’interroge sur la nécessité de « reconstruire une armée de guerre »

21/01

Le compte rendu de l’audition du général François Lecointre, le chef d’état-major des armées [CEMA], par les députés de la commission des Affaires étrangères, en novembre, a failli passer inaperçu… Et cela aurait été bien dommage, tant son contenu est intéressant à plus d’un titre.

Ainsi, avant de répondre aux questions des députés, le général Lecointre a décrit l’état et l’évolution des menaces. Et il n’a pas pratiqué la langue de bois. « Je me dois de vous sensibiliser au retour du fait guerrier », a-t-il lancé. « C’est la « conséquence de la dégration de l’environnement international et de l’ensauvagement du monde, qui s’expliquent eux-mêmes par plusieurs facteurs d’instabilité », a-t-il ajouté.

Et de citer les « tensions ethniques, religieuses et économiques, et l’accroissement des déséquilibres démographiques, climatiques et d’accès aux ressources » ainsi que « l’action de puissances anciennes ou décomplexées qui remettent en cause le droit international et le multilatéralisme, si bien que les relations internationales tendent à se militariser. »

En outre, pour compléter ce tableau, il faut aussi citer l’apparition de « nouveaux champs de conflictualité, dont le cyberspace et l’espace exo-atmosphérique, avec des souverainetés ébranlées par l’apparition d’acteurs privés « parfois plus puissants que certains États », à l’image des « GAFAM » [Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, ndlr]. Et cela, dans un contexte marqué par une évolution à un « rythme exponentiel » des technologies, ce qui, pour le CEMA, bouscule « nos référentiels intellectuels et de valeurs ».

(…)

 

(Merci à 

 

Le compte Twitter de Fillon piraté par des hackers turcs
Berne (Suisse) : Pour combattre la "dictature des genres" le musée d'histoire naturelle installe des toilettes unisexes

Commentaires

Accueil
Menu