Plein ecran

Violences policières : Marine Le Pen souhaite le départ du préfet de police de Paris Didier Lallement

19/01

Interrogée sur la question des violences policières, la responsable du Rassemblement national, Marine Le Pen, a attribué la « montée des tensions » aux instructions données par le ministère de l’Intérieur et par le préfet de police de Paris. Elle souhaitait « bien sûr » le départ de Didier Lallement.

« Il n’y a pas de mauvaises troupes, il n’y a que des mauvais chefs. La réalité, c’est que si on assiste à la multiplication d’un usage disproportionné de la force, c’est parce qu’il y a des instructions qui ont été données en matière de maintien de l’ordre« , a-t-elle développé. […]

Marine Le Pen a ainsi qualifié de « technique insensée » la « souricière » mise en place Place d’Italie lors d’une manifestation de « gilets jaunes » en novembre. Elle s’est étonnée du retour des « voltigeurs« , que l’on avait pas vu « depuis 34 ans« , et à qui on aurait donné « des matraques« . Ces éléments forment pour l’ancienne candidate à l’élection présidentielle une « stratégie de montée des tensions« . […]

bfmtv

Sarthe : alors qu'il est jugé, un migrant déclare sa flamme au procureur de la République
Belgique : il livrait sa petite copine comme objet sexuel à ses potes

Commentaires

Accueil
Menu