Plein ecran

Nantes. Trois gardes à vue en trois jours pour un migrant dangereux. « Il a 13 ans, il ne peut pas partir en détention »,

17/01

Trois gardes à vue en trois joursà NantesCest ce qui est arrivé à un mineur isolé âgé de 13 ans. Lundi et mardi, pour des faits de vol et de recel. Mardi, à 19 h, il est remis dehors. Trois heures plus tard, à 22 h, il est de nouveau interpellé. L’adolescent se trouve donc à nouveau dans les geôles du commissariat central, mercredi. Cette fois pour arrachage de colliers en or, en réunion et sous la menace d’un couteau, à l’arrêt de tram Hôtel-Dieu. Autant dire que dans les rangs de l’hôtel de police, exaspération et incompréhension sont à leur comble.

L’adolescent n’est pas un inconnu. Il a déjà eu maille à partir avec le tribunal de grande instance de Montpellier, qui a prononcé deux peines de prison. La dernière n’a pas été mise à exécution. Chez certains policiers, et en dépit de la grève des avocats, un séjour par la case parquet aurait été logique. Cela n’a pas été le cas. « C’est la troisième fois, c’est quelqu’un de dangereux. Tout cela est sidérant, on tombe sur la tête », martèle un policier.

"Quotidien" : Yann Barthès et son équipe critiqués pour s’être moqué d’un ado stagiaire à la Nasa parce qu’il a un monosourcil
Retraites : des grévistes de la SNCF et de la RATP s'introduisent "violemment" au siège de la CFDT et "agressent" des salariés

Commentaires

Accueil
Menu