Plein ecran

Rennes (35) : Des militants LGBT, dont certains cagoulés, sabotent la soirée d’Alliance Vita et blessent un adhérent. Plusieurs plaintes ont été déposées.

J-6

Lundi 13 janvier, à partir de 20 h 15, l’association Alliance Vita, association mobilisée sur les questions de bioéthiques et de société (notamment contre le mariage pour tous, la PMA ou la GPA), devait organiser la première des quatre soirées de conférences prévues en janvier et début février sur le thème « Quel sens à la vie ? ». Mais vers 20 h, près d’une centaine de personnes, certaines encagoulées, se revendiquant de mouvements féministes ou LGBT (gay, lesbien, bi, trans) a envahi les locaux. Empêchant la centaine de personnes inscrites d’accéder aux lieux.

« Nous étions huit adhérents d’Alliance Vita à l’intérieur de la salle quand les opposants sont entrés. Nous finissions de préparer la salle », explique le délégué départemental d’Alliance Vita. Nous n’avons pas pu faire grand-chose. Il y a eu des coups. Deux d’entre nous ont aussi reçu du gaz lacrymogène. Et tous nos documents prévus pour la formation ont été jetés ou détruits. La soirée a finalement dû être annulée. »

Une patrouille de police est restée jusqu’au départ des manifestants peu après 21 h. Lundi soir, il n’y a eu aucune interpellation. «Trois d’entre nous ont déposé plainte à titre personnel. L’un de nos adhérents, blessé, a trois jours d’ITT (incapacité temporaire de travail). Une plainte devait être aussi déposé par nos instances nationales». Contacté, le siège d’Alliance Vita confirme que «les dispositions ont été prises».

La soirée annulée

[…]

L’action a été revendiquée par au moins deux collectifs militants homosexuels LGBTI (lesbienne, gay, bisexuelle, trans, queer, intersexe) et féministes qui considèrent Alliance Vita comme un mouvement d’extrême droite.

[…]

Ouest France

Zemmour : "L’immigration est un drame pour l’hôpital public (…) Il ne faut surtout pas faire confiance à la justice française concernant les djihadistes"
Marseille : un policier grièvement blessé après avoir été poignardé (MàJ : le suspect âgé de 17 ans mis en examen mais laissé libre)

Commentaires

X
Accueil
Menu