Plein ecran

Etats-Unis : utilisant un décret de Trump, le gouverneur du Texas annonce que son état n’accueillera plus de réfugiés

12/01

En septembre dernier, Donald Trump a promulgué un décret présidentiel qui donne aux États et villes américaines le droit de refuser l’installation de réfugiés.

Quatre mois plus tard, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, est le premier à en profiter pour annoncer que les réfugié·es ne seront plus autorisé·es à venir s’installer dans son État. Dans une lettre officielle, Abbott explique que le Texas a déjà accueilli un grand nombre d’entre elles et eux par le passé et qu’il est temps pour d’autres États de prendre le relais.

«Le Texas continue de gérer les conséquences d’un système d’immigration que le Congrès n’a pas su encadrer», écrit Abbott.

D’octobre 2018 à 2019, le Texas est en effet l’État qui a accueilli le plus de réfugié·es aux États-Unis (2.467, contre environ 1800 en Californie et à New York).
[…]

Depuis la signature du décret de Trump, plus de quarante États ont annoncé que les réfugié·es sont les bienvenus chez eux mais suivant ce décret, le maire d’une ville peut refuser des réfugiés même dans un État qui les accueille. C’est ainsi que le maire démocrate de Springfield dans le Massachusetts a refusé l’installation de réfugié·es dans sa ville.

Slate

Complément :

Donald Trump songe à placer les migrants illégaux exclusivement dans les « villes sanctuaires » démocrates (MàJ)

Etats-Unis : l'administration Trump a finalisé son accord pour envoyer des demandeurs d'asile vers le Honduras
Etats-Unis : les enfants non blancs seront majoritaires cette année, la population blanche totale sera minoritaire en 2045

Commentaires

X
Accueil
Menu