Plein ecran

« La Croatie va continuer de refouler les migrants à la frontière » malgré l’élection d’un président social-démocrate

08/01

Trop divisée, la droite pourtant puissante en Croatie, a perdu l’élection présidentielle à la faveur des sociaux-démocrates emmenés par Zoran Milanovic.

Un revirement politique qui devrait, sur le court terme, avoir peu d’incidence sur la politique migratoire en Croatie. Explications.

(…)

Un président aux fonctions protocolaires, sans pouvoir exécutif

Un discours idéaliste qui a toutefois peu de chance d’être suivi d’effet, les fonctions du président en Croatie étant principalement protocolaires. Le rôle de chef de l’exécutif revient au premier ministre qui demeure Andrej Plenković, figure emblématique de la branche europhile du parti conservateur HDZ. La présidente sortante Kolinda Grabar-Kitarovic incarnait, elle, l’aile droite de ce même parti.

(…) Depuis 2016, plusieurs ONG, dont Human Rights Watch, alertent régulièrement sur des cas de violences policières aux frontières en Croatie, porte d’entrée sur l’Union européenne. Provenant du Moyen-Orient ou d’Asie centrale, des milliers de migrants tentent ainsi chaque année d’entrer en Croatie via la Bosnie. Mais la police croate intercepte et renvoie de nombreux candidats à l’exil sans même leur permettre de demander l’asile en Europe.

Malgré l’urgence de la situation qui a fait l’objet de nombreux rapports et témoignages accablants, tout porte à croire que “la politique migratoire va rester la même et que la Croatie va continuer de refouler les migrants à la frontière” malgré l’élection d’un président social-démocrate, selon Simon Rico.

Info Migrants

Rotterdam : un homme "agressif" s'en prend à des passagers dans un Thalys aux cris de "Allah Akbar", il est arrêté
Bordeaux : Un SDF antillais tire en pleine rue sur son dealer pour une dette de 60€. Son avocate relativise : "aux Antilles, le rapport à la sécurité est différent"

Commentaires

Accueil
Menu