Plein ecran

Roanne (42) : un homme a été interné en psychiatrie après avoir crié « Allah Akbar » et menacé d’égorger des passants, il a été relâché 3 jours après

08/01

« Je vais t’égorger, je suis musulman, Allah Akbar, tu ne sais pas qui je suis. » C’est en ces termes qu’un individu de 31 ans a menacé des Roannais le 26 décembre dans la soirée à Roanne, armé d’une branche de 3 mètres. Maîtrisé par les victimes, il a par la suite été interpellé par la police, puis interné d’office en psychiatrie. Une expertise psychiatrique doit être pratiquée pour évaluer sa responsabilité pénale.

[…]

Des coups ont été échangés et l’individu a été maîtrisé après avoir menacé à plusieurs reprises d’égorger le père et son beau-fils et crié plusieurs fois « Allah Akbar ». Des menaces également proférées à l’encontre des fonctionnaires de police quand ceux-ci sont intervenus. Quand la mère lui a demandé pourquoi il avait agi de la sorte, il aurait répondu avoir fait 15 ans de psychiatrie et être schizophrène.

L’individu a été placé en garde à vue puis interné d’office en psychiatrie pendant trois jours, avant d’être relâché. Sa responsabilité pénale doit être évaluée par un expert. « Et s’il est déclaré responsable de ses actes, il sera jugé devant le tribunal », annonce le procureur de la République de Roanne, Abdelkrim Grini.

Le Progrès

Nuit du Nouvel An : 1.457 véhicules incendiés sur tout le territoire. Une année "record". Un chiffre caché par les autorités
Enseigne « Au Nègre Joyeux » : la Mairie de Paris parle de "stéréotype raciste" malgré l’étude de l’historien qu’elle avait mandaté

Commentaires

X
Accueil
Menu