Plein ecran

L’Iran frappe des installations américaines en Irak en représailles à la mort de Soleimani

08/01



[…]
Dans la nuit de mardi à mercredi 8 janvier, au moins neuf roquettes se sont abattues sur la base aérienne d’Aïn al-Assad, dans l’ouest désertique de l’Irak, où sont postés des soldats américains, a indiqué à l’AFP une source de sécurité.
[…]

Car le raid de vendredi qui a tué Soleimani a ressoudé et même élargi les rangs de “l’axe de la résistance” mené par Téhéran, son allié libanais du Hezbollah et le Hachd irakien. Ralliés sous la bannière de l’anti-américanisme, ils ont annoncé mardi soir avoir formé de nouveaux “bataillons”.

“Les Marines américains doivent rentrer dans leurs repaires immédiatement pour préparer leurs cercueils parce que ‘les bataillons de la résistance internationale’ ont été formées pour leur adresser une réponse sévère et étudiée aux forces américaines terroristes”, a annoncé dans la soirée Akram al-Kaabi, chef de Noujaba, l’une des factions pro-Iran les plus radicales du Hachd.

Plus tôt, son numéro deux, Nasser al-Chemmari, avait annoncé “une guerre contre la présence américaine dans tous les endroits de la région que nous pouvons toucher”, citant notamment l’ambassade américaine à Bagdad, “un nid d’espions” selon ses mots, déjà attaquée il y a une semaine par des milliers de pro-Iran. “Les milliers de Marines qui s’y trouvent sont des cibles potentielles”, avait-il insisté, alors que la coalition antijihadistes et l’Otan ont déjà suspendu leurs opérations en Irak pour se consacrer à la protection de leurs troupes.

Le leader chiite Moqtada Sadr a réactivé récemment sa milice qui avait tué des dizaines de soldats américains lors de l’occupation des États-Unis à partir de 2003. Un chef du Hachd avait promis aux Américains “l’enfer au-dessus de leurs têtes”.

Huffington Post

Etats-Unis : Covington, résumé d'une campagne médiatique délirante de la bien-pensance, reprise en France par Le Figaro (MàJ)
Zemmour : "Londres n’est plus une ville anglaise (…) Boris Johnson a souhaité ses vœux de Noël, contrairement à Macron"

Commentaires

Accueil
Menu