Plein ecran

Allemagne : Merkel défend une loi favorisant l’immigration non-européenne (Màj : Berlin espère attirer 25.000 migrants qualifiés par an)

Déc
2019

17/12/2019

Angela Merkel motive représentants des Länder, syndicats et patronat pour attirer des travailleurs qualifiés venant d’ailleurs que d’Europe. L’Allemagne en a un besoin urgent.


[…] Pour remédier à un cruel manque de main-d’œuvre, le gouvernement allemand a adopté une loi permettant à partir du 1er mars prochain d’accueillir des non-Européens sur le marché du travail. Angela Merkel a évoqué ce week-end les conséquences négatives pour l’attractivité de son pays que des entreprises pourraient quitter. Un sommet s’est réuni lundi soir autour de la chancelière et des partenaires sociaux pour réfléchir aux priorités et aux modalités de la nouvelle loi. […]

Plus de la moitié des entreprises allemandes étaient inquiètes cet automne en raison d’un manque de main-d’oeuvre. Bien sûr, les salariés plus âgés pourraient être encore un peu plus nombreux, comme les femmes actives, rapportenotre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut . Et de meilleures qualifications pour les chômeurs peuvent apporter des solutions. Mais elles ne suffisent pas. Le chômage est au plus bas et 2,5 millions de personnes venant d’un autre pays de l’Union européenne travaillent déjà en Allemagne. Un institut de recherche affirmait récemment que 260.000 migrants qualifiés étaient nécessaires chaque année jusqu’à 2060. […]

RFI


14/12/2019

Pour remédier à un cruel manque de main-d’œuvre, le gouvernement allemand a adopté une loi permettant à partir du 1er mars prochain d’accueillir des non-Européens sur le marché du travail

Des aides-soignants, des informaticiens, des ingénieurs et des artisans : la liste des métiers et secteurs où l’Allemagne manque de main-d’œuvre qualifiée s’allonge. Le chômage est au plus bas et 2,5 millions de personnes venant d’un autre pays de l’Union européenne travaillent déjà en Allemagne mais cela ne suffit plus.

À partir du 1er mars prochain, une loi sur l’immigration choisie entre en vigueur. Pour préparer son application, un sommet se tient le 16 décembre au soir à la chancellerie […].

« Nous devons recourir à de la main-d’œuvre qualifiée étrangère sinon nos entreprises iront s’installer ailleurs […], a prévenu Angela Merkel. Cela signifie que des visas soient octroyés rapidement et que l’information circule entre les entreprises allemandes à la recherche de main-d’œuvre et les pays d’où ces personnes pourraient venir ».

 

[…] Avec la nouvelle loi, il ne sera plus nécessaire de vérifier si pour un poste de travail donné une personne en Allemagne ou au sein de l’Union européenne est disponible.

RFI

Retraite : plus de 60% des femmes redoutent une baisse de leur pouvoir d'achat
BlackRock : ce fonds d'investissement américain soupçonné de vouloir imposer la retraite par capitalisation en France

Commentaires

Accueil
Menu